/lifestyle/health
Navigation

Pieds plats et pieds creux: que faire?

Pieds plats et pieds creux: que faire?
Illustration Julien Dufour

Coup d'oeil sur cet article

Mes patients arrivent quelquefois en clinique avec de vieilles orthèses plantaires. Ils me posent alors la question: «Que pensez-vous de l’importance de porter ou non des orthèses plantaires lorsqu’on a des douleurs ou des déformations aux pieds?»

Prenons tout d’abord chez les coureurs de longues distances; il y a constamment des modes. Je me rappelle qu’au début des années 1980, tous les marathoniens élites ne juraient que par les semelles orthopédiques dans leurs souliers. Ensuite, il y a eu les espadrilles épaisses avec toutes sortes de supports rigides.

Certaines études ont même démontré que plus le soulier de course était cher plus on remarquait des blessures. Plus récemment, nous assistons à une tendance plutôt minimaliste ou même à courir pieds nus. Mais attention, méfiez-vous des modes.

Ne pas paniquer

Il m’arrive à l’occasion de suggérer des orthèses plantaires très spécifiques pour corriger certaines déformations. Par contre, il ne faut pas paniquer face à un pied creux ou à un pied plat.

C’est surtout lorsque je vois une différence entre le pied droit et le gauche chez la même personne que je vais évaluer la pertinence d’une correction ou d’un soutien. De plus, lorsque je suggère des orthèses plantaires, je prends bien soin d’indiquer précisément ce que je veux que l’orthésiste corrige.

Certaines semelles mal adaptées ou non pertinentes pourraient même aggraver la condition ou causer des problèmes à d’autres articulations. De plus, à mon avis, ça ne presse pas de changer trop vite vos souliers ou vos semelles dans lesquels vous êtes confortables.

Quelle est la différence?

On parle d’un pied plat extrême lorsqu’il y a une absence totale d’arche plantaire souvent associée à un manque de tonus musculaire et/ou à une hyper laxité ligamentaire générale. Ces conditions réunies peuvent amener des déformations du pied.

À faire attention chez les enfants. Il est normal d’observer un pied plat naturel en raison de coussins adipeux sous la plante du pied. Ne vous précipitez pas trop vite pour aller consulter avec un enfant en bas âge.

Dans le cas d’un pied creux, c’est lorsqu’on remarque une arche plantaire particulièrement courbée. Lors de la mise en charge, l’appui se fait surtout sur le talon et l’avant-pied, sans être réparti uniformément. Donc, au moment de la propulsion, il pourrait en résulter quelques petits problèmes d’équilibre et des orteils en griffe à long terme.

Observation

Lors de l’évaluation posturale en physiothérapie, le professionnel prendra le temps d’observer avec attention l’alignement des membres inférieurs. Par exemple, lorsque nous suggérons une correction d’arche par des orthèses plantaires, il est important de vérifier l’impact sur l’articulation de la rotule et du fémur. Je le répète, le corps humain a de fabuleuses capacités d’adaptation. Des fois nous manquons de patience! Il faut lui laisser le temps de s’adapter et de corriger ses défauts.

De par leur formation universitaire, les physiothérapeutes seront aptes pour vous conseiller adéquatement au sujet des orthèses plantaires.

Je termine par cette petite phrase: on n’arrête pas de bouger parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête de bouger...