/entertainment/stage
Navigation

Vendre ou rénover?

Vendre ou rénover?
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce qu’il est toujours pertinent de monter des classiques et des œuvres de répertoire? Quatre duos d’auteurs-comédiens débattront du sujet lors d’une soirée festive qui sera présentée lors du festival Du jamais lu.

Édith Patenaude, directrice artistique de cet événement qui sera lancé jeudi, a donné carte blanche à Alexandre Fecteau pour bâtir la soirée de clôture du 5 décembre.

«Le meilleur chemin pour venir au théâtre passe par la lecture.» - Michel Deutsch, écrivain et metteur en scène

L’auteur et metteur en scène s’est inspiré de l’émission Vendre ou rénover?, diffusée sur les ondes de Canal Vie, pour bâtir ce combat théâtral qui sera présenté au Théâtre Périscope.

«La thématique de cette édition est Rénover l’après et je trouvais pertinent de parler de répertoire dans un événement consacré à la création. Est-ce qu’on vend les classiques et l’on passe à autre chose? Est-ce qu’on les remplace par une parole plus nouvelle qui pourrait parler des mêmes thématiques et des mêmes enjeux, mais avec un souci contemporain? Est-ce qu’on rénove les classiques et qu’on leur donne une autre chance? C’est un questionnement réel dans la vie du théâtre et je trouvais ça intéressant de poser la question», a-t-il expliqué, lors d’un entretien.

Ludique et festif

L’auteur et metteur en scène Alexandre Fecteau propose, avec Vendre ou rénover?, une joute oratoire où huit auteurs-comédiens débattront sur la pertinence de reprendre les classiques du théâtre.
Photo courtoisie
L’auteur et metteur en scène Alexandre Fecteau propose, avec Vendre ou rénover?, une joute oratoire où huit auteurs-comédiens débattront sur la pertinence de reprendre les classiques du théâtre.

Les comédiens et auteurs Erika Soucy et Kevin McCoy parleront de la pertinence ou non de monter Macbeth de Shakespeare. Jean-Denis Beaudoin et Maryse Lapierre feront de même avec Citrouille de Jean Barbeau, Maxime Beauregard-Martin et Isabelle Hubert pour Bousille et les justes de Gratien Gélinas et Amélie Bergeron et Guillaume Pepin sur Wouf Wouf d’Yves Sauvageau.

«Chacun aura sa position, soit celle de vendre ou de rénover et ils auront 10 minutes pour convaincre Jacques Leblanc et Anne-Marie Olivier, directeurs artistiques du Théâtre de la Bordée et du Trident, qui montent du répertoire à Québec, et deux journalistes invités», a expliqué Alexandre Fecteau.

L’auteur et metteur en scène précise qu’il ne s’agit pas d’une table ronde, mais d’une soirée ludique et théâtrale.

«J’ai choisi des auteurs et des comédiens parce que je voulais que ça décolle. Chacun a des arguments solides et la façon de les faire vivre est déjantée. Ils ont droit à tout et ça va donner des choses assez le fun. Tout le monde est en feu et je pense que ça va être une soirée explosive. C’est la soirée de clôture de cet événement et je pense que l’énergie va être contagieuse. Il y a une fête après et je veux que ma soirée réveille les gens. Je pense qu’il va faire chaud dans le Périscope», a laissé tomber Alexandre Fecteau.


♦ Vendre ou rénover? est présenté le samedi 5 décembre à 20 h au Théâtre Périscope.