/sports/golf
Navigation

Enjeu majeur pour trois Québécoises

Les golfeuses tenteront d’obtenir un laissez-passer pour la saison 2016 de la LPGA

Coup d'oeil sur cet article

DAYTONA BEACH, Floride | C’est ce matin qu’a débuté le plus important tournoi de la saison pour les trois Québécoises qui aspirent à évoluer au sein du circuit de la LPGA en 2016, alors qu’elles participent à la dernière étape des qualifications.

Ces trois jeunes, ce sont Maude-Aimée Leblanc, Sara-Maude Juneau et Anne-Catherine Tanguay. Cette dernière en est à sa première saison chez les professionnelles, alors que les deux autres ont déjà pris part à ce tournoi, également connu sous le nom de «Q-School».

Il y aura beaucoup de pression sur les épaules de 160 joueuses qui prendront le départ ce matin. Les résultats de la saison sont effacés et elles partent toutes sur le même pied d’égalité. Une joueuse qui s’est faite discrète durant la saison, mais qui connaîtrait le tournoi de sa vie pourrait obtenir sa carte de la LPGA, alors qu’une autre qui a accumulé les «tops cinq», par exemple, mais qui trébucherait cette semaine devrait attendre une autre année.

Cela signifierait du coup une année de plus dans les «rangs mineurs», soit le circuit Symetra, là où les bourses et la visibilité sont beaucoup moins alléchantes.

Cinq rondes

La particularité de ce tournoi, c’est qu’il se joue sur cinq jours. Au bout des trois premières rondes, seules les 70 meilleures obtiendront leur billet pour les deux rondes finales. La constance sera donc la clé.

Les 20 meilleures joueuses en date de dimanche obtiendront toutes leur statut temps plein sur la LPGA pour la prochaine saison. Celles qui termineront entre la 21e et la 45e place seront invitées à quelques tournois durant l’année.

Juneau et Leblanc espèrent donc toutes les deux effectuer un retour sur le circuit majeur, sur lequel elles ont évolué régulièrement il y a quelques années.

Bien près

Leblanc est passée bien près d’accéder directement à la LPGA sans devoir passer par la dernière étape des qualifications cette semaine. Pour ce faire, elle devait terminer parmi les 10 meilleures boursières du Symetra en 2015.

La Sherbrookoise aura finalement pris le 14e rang, avec des gains totaux de 50 561 $. La détentrice du 10e rang, l’Américaine Rachel Rohanna, l’a fait avec des bourses de 53 867 $.

Les choses auraient pu être différentes si Leblanc avait retranché deux coups à son dernier tournoi de la saison, par exemple. C’est dire à quel point elle a failli ne pas avoir besoin de prendre part à ce dernier tournoi.

Cette saison, Leblanc a terminé huit fois dans le top 10 d’un tournoi et cinq fois dans le top 5. Quant à Juneau, elle a terminé trois fois parmi les 10 premières (pour des gains totaux de 26 740 $), tout comme Tanguay (22 640 $ en bourses).

Le sort des trois meilleures golfeuses du Québec sera donc connu dans quelques jours.

♦ Pour suivre les résultats en direct cette semaine : https://www.lpga.com/tournaments/qualifying-tournament/2015-qualifying-tournament