/news/green
Navigation

L’hiver arrivera en retard

Les conditions ne seront pas favorables au ski d’ici à la fin décembre

Ski
Photo courtoisie Sur Facebook, le Mont Saint-Sauveur a publié cette semaine une photo de la production de neige artificielle.

Coup d'oeil sur cet article

L’hiver sera doux et moins long que la normale, selon les météorologues. L’ouverture des stations de ski du Québec accuse jusqu’à un mois de retard par rapport à l’an dernier.

«Nous avons de deux à quatre semaines de retard sur la saison habituelle de ski, reconnaît Josée Cusson, directrice communications et marketing de l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ). Nous n’avons pas été choyés le mois dernier avec les températures très chaudes.»

En ce début décembre, 10 stations de ski sont présentement ouvertes et offrent aux skieurs de une à trois pistes à dévaler. Parmi les premières ouvertes, la Station Mont-Tremblant accueille les skieurs sur cinq pistes depuis jeudi, grâce au travail des canons à neige.

«On ouvre habituellement à la mi-novembre, mais on a été retardé», en convient Annique Aird, vice-présidente marketing, vente et communications à la Station Mont-Tremblant. Selon elle, même si Dame Nature envoie ses défis, entre autres avec la pluie de vendredi dernier, les skieurs étaient au rendez-vous samedi.

«L’idéal serait des températures pas trop variables, mais nous sommes optimistes d’avoir une bonne saison de ski.»

Peu ou pas de neige

Cependant, selon Marie-Josée Grégoire, chef météorologue à MétéoMédia, il n’y aura pas de neige à court terme ni de grand froid.

«La tendance est à la douceur, note-t-elle, et les sept prochains jours seront aussi marqués par des températures en haut des normales. Les conditions ne sont pas favorables au ski d’ici à la fin décembre.»

La météorologue estime que les Québécois connaîtront un hiver moins mordant cette année et elle prévoit que se poursuive au cours des prochaines semaines le déficit de neige actuel de 30 à 40 cm, à l’échelle de la province.

Au 1er décembre, normalement, la région de Montréal a déjà reçu 25 cm de neige. Or, en 2015, il est tombé seulement 2 cm.

«L’an passé, on avait les deux pieds dans la neige à cette date-ci», rappelle Mme Grégoire. La neige avait commencé à s’accumuler au sol le 18 novembre.

Le redoux anticipé en décembre s’explique par le phénomène El Niño, qui se révèle le plus intense des 60 dernières années.

♦ Selon les chiffres de l’Association des stations de ski du Québec, l’affluence sur les pentes a connu une légère baisse de 2,8 % entre l’hiver 2013-2014 et la saison 2014-2015 , en raison des grands froids.

Consultez les conditions météorologiques des prochains jours

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.