/sports/golf
Navigation

Un premier neuf sans rythme

Un premier neuf sans rythme
Photo d'Archives REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

DAYTONA BEACH, Floride | Maude-Aimée Leblanc a tardé à se mettre en marche, mercredi, lors de la première ronde du tournoi de qualifications de la LPGA.

Elle a commis trois bogueys de suite vers la fin de son neuf d’aller et a dû se mettre en mode rattrapage par la suite. Malgré ce départ moins solide, la Sherbrookoise a tout de même réussi à retrancher un coup à la normale à la fin de sa journée.

«J’ai mis du temps à trouver mon rythme sur le premier neuf. J’ai eu trois mauvais trous d’affilée. Il a fallu que je me réveille un peu après ça, mais j’ai réussi quand même à revenir un peu dans la bonne direction», a-t-elle noté.

Sur le neuf de retour, elle a ralenti son tempo, ce qui l’a grandement aidée, selon ses dires.

Leblanc est toutefois un peu déçue, car elle s’attendait à faire mieux sur un terrain qu’elle connaît bien.

«Je suis très à l’aise sur ce terrain, un peu plus que le deuxième. Mais les roulés ne tombaient pas vraiment aujourd’hui. C’était des bons coups, mais la balle ne tombait pas dans le trou», a-t-elle souligné.

Un tournoi stressant

Leblanc a admis que ce tournoi est angoissant, notamment parce que toutes les joueuses partent sur un pied d’égalité. Tout ce qu’elles ont fait durant la saison ne compte plus.

«C’est très stressant. Ce sont cinq jours qui vont déterminer ta prochaine année. Tu ne peux vraiment pas te permettre d’avoir une mauvaise ronde. C’est pour ça que c’est important d’être patiente et de doser un peu. Il ne faut pas être trop agressive et éviter les erreurs.»

La deuxième ronde se déroulera sur le parcours Hills. Comme les verts sont plus petits et les allées plus étroites, Leblanc avoue qu’elle sera un peu désavantagée.

«Je ne pourrai pas utiliser mon bois no 1 pour les coups de départ. Je ne peux pas tirer autant avantage des par 5. Ce sera plus stratégique», a-t-elle noté.