/sports/golf
Navigation

LeBlanc tout près de la LPGA

La Québécoise est quatrième à l’aube de la ronde finale des qualifications

Maude-Aimee Leblanc of Canada tees off on the 2nd hole during the third round of the 2013 U.S. Women's Open golf championship at the Sebonack Golf Club in Southampton
Photo Reuters Maude-Aimée LeBlanc est en bonne position pour obtenir une place au sein du circuit de la LPGA en 2016.

Coup d'oeil sur cet article

DAYTONA BEACH, Floride | Malgré une météo changeante et un parcours difficile, Maude-Aimée LeBlanc a joué une excellente ronde de 69 (-3) pour demeurer parmi les meneuses à la veille de la finale des qualifications de la LPGA, samedi.

De retour sur le parcours Hills – le plus ardu des deux –, où elle avait retranché cinq coups à la normale deux jours plus tôt, la Québécoise a de nouveau offert une solide performance pour remonter au classement. LeBlanc occupe maintenant le quatrième rang, à égalité avec quatre autres joueuses, en vertu d’un pointage cumulatif de -9.

LeBlanc a réussi trois oiselets et n’a commis aucun boguey.

«Ce n’était pas une ronde solide avec mes fers, mais sur ce terrain, ce sont les coups avec les bois qui doivent l’être, et ça, ç’a bien été. Le reste était bon», a-t-elle affirmé.

Ce terrain est plus difficile car les allées sont plus étroites et les verts plus petits. Ironiquement, c’est probablement ce qui a avantagé la Sherbrookoise, puisque cela l’a poussée à être encore meilleure.

«Tu ne peux pas perdre ton rythme sur un terrain comme celui-ci, car tu dois toujours être concentrée. Tu ne peux pas vraiment attaquer les trous, parce que si tu rates de peu, ça peut te coûter plusieurs coups. Sur l’autre terrain, qui est plus large, je sais que même si mon coup de départ est plusieurs verges à gauche ou à droite, je vais m’en sortir. J’ai peut-être joué un peu mollement à cause de ça», a-t-elle analysé.

Dompter le terrain

La joueuse de 26 ans craignait beaucoup le parcours, si bien qu’elle y a joué six fois au cours des deux semaines ­précédant le tournoi.

«J’y ai joué tellement de fois en pratique, c’est fou. J’ai travaillé fort pour avoir un bon plan et me sentir à l’aise sur ce terrain, et ç’a porté ses fruits», a-t-elle admis.

En effet, elle y a obtenu un 67 et un 69 cette semaine, ce qui est de très bon augure pour la ronde finale, qui se jouera également sur ce parcours, aujourd’hui.

Comme il ne reste qu’une ronde à jouer et que les 20 meilleures obtiennent leur carte de la LPGA, la Sherbrookoise a de sérieuses chances d’œuvrer sur ce circuit en 2016.

«C’est une bonne position pour mieux dormir ce soir», a-t-elle dit, sourire aux lèvres.

En pleine confiance

L’avenir à court terme des golfeuses se résume maintenant à une seule ronde. C’est ce qui déterminera dans quel circuit elles seront en 2016.

La pression sera donc forte, mais c’est avec beaucoup de confiance que ­LeBlanc se présentera sur le terrain ce matin, pour son départ prévu à 9 h 31.

«Je suis en confiance pour demain [aujourd’hui]. Je sais que j’ai juste à continuer à faire ce que j’ai fait ­aujourd’hui. Parce que même si j’étais nerveuse sur quelques trous, j’ai quand même été capable d’exécuter les coups. C’est tout ce que je vais avoir à faire pour la dernière ronde», a-t-elle indiqué, ajoutant qu’elle devra surtout être patiente.


La Chinoise Simin Feng est toujours en tête, avec une confortable avance de cinq coups, à -15.