/news/currentevents
Navigation

La première reine s’éteint

Couronnée en 1955, elle est décédée à l’aube de ses 80 ans

Estelle Côté (au centre) avait été la toute première reine du Carnaval de Québec en 1955.
Photo d'archives Estelle Côté (au centre) avait été la toute première reine du Carnaval de Québec en 1955.

Coup d'oeil sur cet article

Le Carnaval de Québec a perdu l’une de ses figures emblématiques avec le décès de la toute première reine de l’événement, Estelle Côté.

Élue en 1955, elle avait préparé le terrain pour toutes celles qui l’ont suivie. «Elle aimait son rôle et le prenait au sérieux, confie le neveu de la reine,

Fernand Côté. Elle a toujours donné beaucoup de temps pour guider les duchesses et les préparer à ce qui les attendait.» Celle qui était vue comme la «reine mère» s’est toujours impliquée au sein de l’événement.

Estelle Côté est décédée paisiblement dans son sommeil jeudi dernier, à 79 ans.

En 1955, une duchesse ne représentait pas un Duché, mais une association. Estelle Côté était représentante des curleurs.
Photo d'archives
En 1955, une duchesse ne représentait pas un Duché, mais une association. Estelle Côté était représentante des curleurs.

Lorsqu’on demande aux membres de sa famille ce qu’ils retiendront d’elle, Fernand Côté n’hésite pas une seconde. «Son sourire et son fameux salut qu’elle faisait dans les défilés. On lui demandait souvent: “Estelle, fais-nous ton salut”, et ça nous faisait du bien. Ça va nous manquer», se rappelle son neveu, encore émotif deux jours après la triste nouvelle.

Un titre à vie

À l’aube de ses 80 ans, la grande dame était moins impliquée qu’elle l’avait déjà été. Elle aura toutefois fait sa vie auprès des gens. «Elle a en quelque sorte vécu de son titre de reine mère jusqu’à sa retraite, explique M. Côté. Dans le temps, le Carnaval et le titre étaient très prestigieux. Elle a été propulsée en 1955, et après, elle était souvent invitée dans des soirées ou des événements comme membre honoraire et elle prenait ça au sérieux.»

Elle a longtemps été impliquée avec l’organisation du Carnaval. Elle est photographiée avec Bonhomme, l’année dernière.
Photo d'archives
Elle a longtemps été impliquée avec l’organisation du Carnaval. Elle est photographiée avec Bonhomme, l’année dernière.

Avant de partir, Estelle Côté aura pu voir le grand retour des duchesses au Carnaval, un aspect qui lui tenait grandement à cœur. «Elle a tellement eu de peine quand ils ont aboli les duchesses. C’était un réel soulagement pour elle de les voir revenir. Elle aimait vraiment ça», souligne Fernand Côté, fier de l’héritage qu’aura laissé sa tante.

Vraie sportive

La dame allait toutefois bien au-delà de son titre de première reine du Carnaval de Québec. La fille de Charles-Eugène Côté, propriétaire du magasin

Syndicat de Québec, était une grande sportive, notamment une passionnée de golf. «Elle a été membre du Royal-Québec toute sa vie. Elle a même joué un 69, à 69 ans», conclut son neveu, un sourire dans la voix.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.