/sports/golf
Navigation

Des larmes de joie

Des larmes de joie
Photo courtoisie, Eric Bolté

Coup d'oeil sur cet article

DAYTONA BEACH, Floride | Anne-Catherine Tanguay a connu toute une première saison chez les professionnelles après sa sortie de l’université.

Avec une ronde 74 (+2), elle a terminé le tournoi avec la normale, ce qui l’a placée au 36e rang.

Lorsqu’elle a réalisé qu’elle avait réussi à obtenir une carte à temps partiel (catégorie 17) de la LPGA, Tanguay a eu du mal à contenir ses émotions.

«Je suis vraiment contente, a-t-elle dit, alors que les larmes lui montaient aux yeux.

«Au début de la semaine, c’est dur de te dire que tu as ta place là, mais il faut juste que tu y croies», a-t-elle enchaîné, la voix chevrotante.

Tanguay retirera beaucoup de positif de sa première expérience au tournoi de qualifications, notamment avec sa façon de composer avec tout le stress et la pression qui y étaient rattachés.

«C’est sans aucun doute la semaine la plus stressante de ma vie. La pression était énorme et j’en avais beaucoup sur les épaules, mais j’ai tellement bien géré ça que j’en suis fière. Je suis contente de mon attitude, car je suis restée vraiment calme tout le long. C’est ce que je retiens de ma semaine. Ça va m’aider à long terme», a-t-elle dit.

Ce tournoi risque de marquer un tournant dans sa jeune carrière.

«J’ai fait un pas dans la bonne direction. Des fois, il y a des événements marquants dans ta vie qui t’aident et qui te font dire que tu as vraiment avancé et je pense que cette semaine, c’en était un», a-t-elle affirmé.

Tanguay et son copain - qui était aussi son cadet - s’envoleront maintenant en Italie pour deux semaines. Un beau moyen de célébrer cette excellente première année chez les pros.