/sports
Navigation

La consécration de Carey Price

Le gardien vedette du Canadien a récolté quatre trophées au gala annuel de la LNH, présenté à Las Vegas le 24 juin dernier.
Photo d'archives, AFP Le gardien vedette du Canadien a récolté quatre trophées au gala annuel de la LNH, présenté à Las Vegas le 24 juin dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Carey Price n’a peut-être pas remporté la coupe Stanley, mais il est reparti avec tous les autres trophées qui étaient à sa portée pour la saison 2014-2015. Au gala de la LNH, le 24 juin, le gardien a été la grande étoile de la soirée avec quatre honneurs.

Price avait les bras pleins lorsqu’il a quitté Las Vegas. Il y a raflé les trophées Hart (joueur le plus utile à son équipe), Ted Lindsay (joueur par excellence selon ses paires), Vézina (gardien par excellence) et Jennings (gardien ayant accordé le moins de buts). Ce dernier prix, il l’a partagé avec Corey Crawford, des Blackhawks de Chicago.

Price est ainsi devenu le deuxième joueur de la longue histoire du Canadien à recevoir quatre honneurs dans une même saison, après Guy Lafleur, en 1976-1977. Il est aussi le premier gardien à gagner le Hart depuis... José Théodore, 14 ans plus tôt.

Parmi les autres gagnants de la soirée, il y a eu Erik Karlsson, des Sénateurs d’Ottawa (Norris, défenseur par excellence), Aaron Ekbland, des Panthers de la Floride (Calder, recrue par excellence) et Bob Hartley, des Flames de Calgary (entraîneur-chef par excellence).

La coupe aux Blackhawks

Pour la troisième fois en six saisons, les Blackhawks de Chicago ont soulevé la coupe Stanley. Cette fois, ils l’ont fait devant leurs partisans, en remportant le match no 6 contre le Ligthning de Tampa Bay par la marque de 2 à 0.

Pour la troisième fois en six saisons, le 15 juin dernier, les Blackhawks de Chicago ont soulevé la coupe Stanley.
Photo d'archives
Pour la troisième fois en six saisons, le 15 juin dernier, les Blackhawks de Chicago ont soulevé la coupe Stanley.

C’était la première fois que l’équipe était couronnée à domicile depuis 1938.

«C’est tout un sentiment de gagner à Chicago, nos partisans méritaient de vivre une soirée magique», avait dit Crawford dans les instants qui avaient suivi la victoire.

Le défenseur Duncan Keith a reçu le trophée Conn-Smythe pour souligner son excellence en séries.

Parenteau, c’est terminé

Le Canadien a procédé au rachat du contrat de l’attaquant québécois Pierre-Alexandre Parenteau.

Son passage à Montréal n’aura donc duré qu’une seule saison, alors qu’il ne semblait pas être dans les bonnes grâces de l’entraîneur-chef Michel Therrien.

En agissant ainsi, le directeur général Marc Bergevin a libéré 2,67 M$ sur sa masse salariale.

Parenteau, lui, a été surpris par cette décision. «Je suis sous le choc. Je ne l’ai pas vu venir. Quand j’ai rencontré Marc [Bergevin] pour le bilan à la fin de l’année, il ne m’a jamais mentionné qu’un rachat de contrat représentait une possibilité», avait-il confié au Journal.

En 56 matchs dans l’uniforme tricolore, Parenteau a inscrit 22 points, dont huit buts.

Juin en rafale

 Stanislas Wawrinka et Serena Williams remportent les deux honneurs individuels à Roland-Garros, deuxième Grand Chelem de l’année. Avec cette victoire, Wawrinka prive Novak Djokovic du seul titre majeur qui manque toujours à sa collection. C’est aussi la deuxième fois seulement en 11 ans que Rafael Nadal n’est pas champion.

Stanislas Wawrinka
Photo d'archives
Stanislas Wawrinka

 Comme à Roland-Garros quelques semaines plus tôt, Eugenie Bouchard perd d’entrée à Wimbledon. Finaliste en 2014, elle s’incline cette année face à une qualifiée, la Chinoise Ying-Ying Duan.

Eugenie Bouchard
Photo d'archives
Eugenie Bouchard

 Les Warriors de Golden State sont champions de la NBA pour la première fois en 40 ans. Ils battent les Cavaliers de Cleveland – et LeBron James – en six rencontres.

Le gardien vedette du Canadien a récolté quatre trophées au gala annuel de la LNH, présenté à Las Vegas le 24 juin dernier.
Photo d'archives

 Au golf, Jordan Spieth remporte le 115e Omnium des États-Unis. À 21 ans, il devient le plus jeune joueur à gagner deux tournois majeurs de suite depuis Gene Sarazen en 1922. Spieth avait aussi été couronné au Tournoi des maîtres, plus tôt dans l’année.

Jordan Spieth
Photo d'archives
Jordan Spieth

C’est le début de la saga Michael Sam chez les Alouettes, alors que l’ailier défensif quitte le camp d’entraînement pour des raisons personnelles, avant de revenir quelques jours plus tard.

Michael Sam
Photo d'archives
Michael Sam