/sports
Navigation

La fièvre Drogba frappe Montréal

Le joueur étoile s’amène avec l’Impact

La fièvre Drogba frappe Montréal
Photo Agence QMI, Joêl Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Rarement a-t-on vu un tel engouement pour l’Impact. Normal, l’équipe a réussi à attirer un des meilleurs joueurs de la planète en Didier Drogba, qui s’est amené à Montréal en juillet. La fièvre Drogba a donc frappé la ville - et la province - de plein fouet.

Les partisans étaient tellement heureux de l’arrivée d’un joueur de cette trempe dans leur équipe qu’ils sont allés l’accueillir en grand nombre à l’aéroport.

Avant même d’avoir joué un seul match avec le onze montréalais, Drogba était déjà le chouchou.

«Le rêve commence. On a eu des joueurs importants avec l’équipe, mais Didier représente une véritable vedette internationale, qui répond à toutes les attentes de cette ville», avait confié le vice-président, Nick de Santis.

Drogba était très heureux de s’amener en sol nord-américain, après une brillante carrière en Europe et en Asie. «C’est le genre d’expérience que j’ai envie de vivre. Je suis un homme de défis et je pense que là, il y en a un beau devant moi», avait dit le Français en conférence de presse.

Ça bouge dans la LNH

Au Québec, on parle de hockey, même en juillet! Si le 1er de ce mois est synonyme de déménagement dans la province, il l’est aussi dans la LNH, avec l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Cette année n’a pas fait exception.

Toutefois, ce sont plutôt des joueurs sous contrat qui ont fait couler le plus d’encre. La transaction la plus importante est probablement celle envoyant Phil Kessel aux Penguins de Pittsburgh.

Après avoir passé six saisons avec les Maple Leafs, qui lui avaient consenti un contrat de huit ans et 64 millions $, Kessel a donc fait ses valises pour aller rejoindre la bande à Sidney Crosby.

Les Blackhawks de Chicago ont aussi dû dire adieu à une de leurs vedettes, moins d’un mois après avoir remporté la coupe Stanley.

Ils ont échangé Patrick Sharp aux Stars de Dallas dans le but de faire de la place sur leur masse salariale.

Quant à Martin St-Louis, il a décidé d’accrocher ses patins à l’âge de 40 ans.

Au cours de sa carrière, le petit attaquant québécois aura récolté 1033 points en 1134 matchs de saison régulière. Il en a ajouté 90 en 108 rencontres éliminatoires. Il a remporté une coupe Stanley, en 2004 avec le Lightning de Tampa Bay.

Des anneaux dans le ciel

La ville de Montréal est devenue la première à pouvoir utiliser les anneaux olympiques seuls, sans être dans un logo. C’est pourquoi on les voit tout en haut de la tour où se trouve la nouvelle maison olympique canadienne, en plein centre-ville. Pour l’inauguration, des centaines d’athlètes olympiques étaient présents.

Cette maison, elle a officiellement ouvert ses portes le 9 juillet dernier. Même le président du Comité international olympique, Thomas Bach, était présent.

Parmi les grandes vedettes olympiques, le passage de Nadia Comaneci n’est pas passé inaperçu, 39 ans après son triomphe lors des Jeux olympiques de Montréal.

Juillet en rafale

Tennis 

Après ses récentes défaites, la chute annoncée d’Eugenie Bouchard au classement de la WTA se confirme. La Québécoise se réveille au 26e échelon mondial au lendemain du tournoi de Wimbledon.

Golf

Le golfeur Rory McIlroy se souviendra longtemps de sa partie de soccer entre amis, moins de deux semaines avant le début de l’Omnium britannique. Victime d’un accident bête, il souffre d’une déchirure complète des ligaments de la cheville gauche. Il ne pourra donc pas défendre son titre.

Formule 1 

La fièvre Drogba frappe Montréal
Photo AFP

Neuf mois après son accident survenu lors du Grand Prix du Japon, le pilote de Formule 1 Jules Bianchi décède des suites de blessures subies à la tête. Il n’était âgé que de 25 ans. Il était dans le coma depuis octobre 2014.

Sports amateurs

Les Jeux panaméricains battent leur plein à Toronto. Le Canada fait bonne figure, avec une récolte totale de 265 médailles, dont 78 d’or. Il finit au deuxième rang à ce chapitre, derrière les États-Unis.

Tennis 

Novak Djokovic
Photo AFP
Novak Djokovic

On a droit à une reprise de la finale de l’an dernier à Wimbledon, alors que Novak Djokovic affronte à nouveau Roger Federer. Le résultat est le même et le Serbe triomphe. Quant à Rafael Nadal, il trébuche dès le deuxième tour face à un qualifié, Dustin Brown. Le Canadien Vasek Pospisil connaît un beau parcours, qui s’arrête en quarts. Chez les femmes, Serena Williams gagne un quatrième Grand Chelem de suite, bouclant son Serena Slam.