/finance/business
Navigation

Les détaillants impatients d’obtenir L’osti d’jeu

Le fabricant en rupture de stock avant Noël

Joël Gagnon, copropriétaire du Randolph Pub Ludique, à Montréal, et directeur de projet de L'osti d'jeu. Ce concept est inspiré de jeux américains comme Apples to Apples et Cards Against Humanity.
Photo Agence QMI, Michel Desbiens Joël Gagnon, copropriétaire du Randolph Pub Ludique, à Montréal, et directeur de projet de L'osti d'jeu. Ce concept est inspiré de jeux américains comme Apples to Apples et Cards Against Humanity.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise derrière un jeu de société très populaire au Québec, L’osti d’jeu, ne parvient pas à répondre à la demande. Après avoir vendu 44 000 exemplaires depuis le lancement en décembre 2014, l’organisation est en rupture de stock à quelques jours de Noël.

«On est probablement parmi les meilleurs vendeurs cette année», se félicite Joël Gagnon, copropriétaire du Randolph Pub Ludique et directeur de projet pour L’osti d’jeu, à Montréal.

Le Randolph Pub Ludique, situé au 2041, rue Saint-Denis, à Montréal, est un pub et une boutique pour les amateurs de jeux de société, depuis 2012. Les associés de l’établissement sont le comédien Normand D’Amour, Justin Bazoge, Benoît Gascon et Joël Gagnon.

En octobre 2014, un collectif a créé L’osti d’jeu en s’inspirant de suggestions des clients du Randolph Pub Ludique. «J’ai vu le projet grandir dès ses débuts, raconte Joël Gagnon. On a voulu le faire le plus québécois possible», tant sur le plan du contenu que de l’esthétique.

Manque de fric

La rupture de stock s’explique par un manque de fric: les institutions financières étant peu portées à prêter à des restaurants et des bars, le Randolph Pub Ludique n’est pas parvenu à obtenir des liquidités qui lui auraient permis de faire face à la demande pour L’osti d’jeu à cette période de l’année.

«Il a fallu financer le jeu à même notre fonds de roulement, confie Joël Gagnon. Nous avons dû nous serrer la ceinture cet automne.»

La commande d’exemplaires de L’osti d’jeu prévue pour Noël, de 15 000 unités, a donc été décalée en janvier pour éviter un goulot d’étranglement financier.

«J’estime que ce sera vendu en un mois», déclare Joël Gagnon.

L’osti d’jeu est un divertissement «pour adultes» qui associe des cartes questions et des cartes-réponses pour générer quantité de blagues pipi-caca-sexe. «Ce n’est pas édifiant!» avertit Joël Gagnon, sourire en coin.