/opinion/blogs
Navigation

Bilan 2015.

Bilan 2015.
Photo courtoisie, Philippe Moussette

Coup d'oeil sur cet article

Sniff! Ouf ! Ouache !

 

Sniff au Québec.

La confusion de l’année : le rôle d’un gouvernement.

L’illusion de l’année : un  coup de hache est bon pour vous.

L’obsession de l’année : l’équilibre budgétaire.

L’invention de l’année : le bonheur comptable.

La déception de l’année : la majorité du cabinet.

La destitution de l’année : un ministre-médecin.

L’interrogation de l’année : le chef de l’opposition.

L’opposition de l’année : euh ?

La nomination de l’année : le leader parlementaire péquiste.

La démission de l’année : son prédécesseur.

La prétention de l’année : le maire de Québec.

L’animation de l’année : le maire de Montréal.

La déconstruction de l’année : la commission qui au fait ?

La condamnation de l’année: la jadis lieutenant-gouverneur.

L’émission de l’année : La soirée est (encore) jeune ; encore.

 

Ouf au Canada.

La bonne intention de l’année : le Parti Libéral.

La satisfaction de l’année : la défaite conservatrice.

La disparition de l’année : le NPD.

La désillusion de l’année : le Bloc.

La stupéfaction de l’année : le Sénat canadien

La jubilation de l’année : l’élection albertaine.

 

Ouache ailleurs.

Je prétends qu’on a le droit, même l’obligation de critiquer quand on n’est pas content. Je pense aussi qu’il est plutôt sain de rire de nous-mêmes parce que ça illustre que nos difficultés sont bien minuscules lorsque comparées à d’autres ailleurs sur notre petite planète. Non, je ne crois pas qu’il faille se comparer à celles et ceux qui sont le plus mal pris dans le monde, puisqu’on pourrait alors en venir à accepter n’importe quoi de nos élites économiques ou politiques. Mais ce n’est pas une raison d’oublier  qu’à « l’échelle du malheur des peuples », comme disait Robert Bourassa, nos problèmes sont, disons, bénins.

Charlie, Syrie, Paris, États-Unis. Fusils bénis, fusils maudits.

Requiescat in pace, ce sera pas pour c‘t’année.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.