/misc
Navigation

Pour un soulagement, c’en est tout un!

Pour un soulagement, c’en est tout un!
Photo USA Today

Coup d'oeil sur cet article

TAMPA | Voilà une victoire qui va faire du bien. Comme une bonne grosse couche de Polysporin sur une brûlure qui n’en finit plus de chauffer!

On ne parlera plus du record de médiocrité de l’équipe – 12 défaites de suite en 1926.

Et pendant une couple d’heures – jusqu’au début du match contre les Panthers ce soir en tout cas –, ce sera plus optimiste dans l’entourage de l’équipe.

Les partisans du CH vont peut-être même retrouver un petit sourire, qui sait?

Pas de farce, j’en ai entendu un, à quelques minutes de l’affrontement contre le Lightning, dire que le Canadien ne gagnerait plus un match de la saison. Wo les moteurs!

Avec les retours éventuels de Carey Price et de Brendan Gallagher, les choses devraient quand même se replacer un peu. Non?

De là toutefois à dire que le Canadien redeviendra rapidement une des puissances de la ligue, c’est un pas qu’on ne franchira pas.

On voit comment cette équipe est fragile quand elle est privée de quelques-uns de ses meilleurs éléments.

Le renfort venu des IceCaps n’a rien cassé.

Quant à Marc Bergevin, il a peut-être procédé à un échange en faisant l’acquisition de Ben Scrivens, mais on sera d’accord sur une chose; ce n’est pas lui qui va transporter l’équipe à bout de bras.

Un bon match

On ne peut certainement pas dire que le Canadien a mal joué contre le Lightning. Au contraire. À part une mauvaise séquence de quelques minutes en troisième, ce fut un de ses meilleurs matchs depuis longtemps.

Il faut maintenant que le Canadien continue sur sa lancée à Sunrise, où il aura un autre bon test.

Les Panthers ont un beau mélange de vétérans et de jeunes. Ils sont indéniablement une des équipes de l’heure dans la Ligue nationale.

Heureusement qu’il y aura de nombreux snowbirds au BB&T Center. Pour le CH, tout support moral sera le bienvenu.

De l’aide

Devant cette débandade du Canadien qui a pris fin (souhaitons-lui pour de bon), je ne peux faire autrement que de sympathiser avec Michel Therrien.

Ce n’est pas facile de gagner quand tes meilleurs joueurs tombent au combat, et quand les autres tombent en panne comme les Pacioretty, Plekanec, Subban, Galchenyuk, Desharnais et Markov l’ont fait trop souvent dernièrement.

Les amateurs ont eu raison de lever le ton. Ils sont devenus très virulents sur les réseaux sociaux. Mais ça ne volait plus très haut ces derniers jours.

Therrien en est un qui a particulièrement écopé. Il y en a même qui ont demandé sa tête, rien de moins.

Marc Bergevin a bien fait de se faire rassurant lors de son point de presse. Therrien ne peut être tenu responsable de tous les malheurs de sa troupe. C’est le même type qui était là quand l’équipe montrait une fiche de 19-4, après tout...

Reste que si Therrien souhaite mener son équipe à une participation aux séries, il lui faudra obtenir plus d’aide de la part de son directeur général, ou trouver lui-même la potion magique qui redonnera de l’aplomb à son équipe.

Après son début de saison canon et avant le match d’hier soir, le Canadien avait conservé une fiche de 11-14-3 à ses 28 derniers matchs. La même fiche que les Blue Jackets... qui sont bons derniers dans la Ligue nationale!