/misc
Navigation

Scrivens n’a rien à se reprocher

NHL/
Photo USA Today Sports

Coup d'oeil sur cet article

SUNRISE | Michel Therrien aurait pu redonner le filet à Mike Condon après sa très belle performance face au Lightning. Il a préféré utiliser Ben Scrivens.

Therrien n’a peut-être pas gagné son pari. Mais comme Scrivens ne s’est pas planté non plus, ça nous a permis de voir qu’il pourrait donner un coup de main de temps en temps en attendant le retour de Carey Price.

Therrien a couru un risque légitime en envoyant Scrivens dans la mêlée contre les Panthers, puisqu’il avait toujours eu du succès contre eux.

En quatre matchs, Scrivens avait maintenu une fiche de 3-1-0, une moyenne de buts alloués de 1,84 et un taux d’efficacité de ,940. Des statistiques plus que louables, vous en conviendrez.

Scrivens n’a pas été mauvais, loin de là. Mais il n’a pas pu faire grand-chose sur les buts des Panthers. Des très beaux buts, bien orchestrés.

Disons qu’il s’est bien débrouillé pour un gardien numéro 2, à Bakersfield il y a quelques jours, à qui on demandait d’affronter une équipe en feu dans la LNH.

Oublier

Disons les vraies affaires, les Panthers ont offert une très belle performance.

«Oui, nous avons bien joué. C’est possiblement notre meilleur match de la saison», s’est même avancé Roberto Luongo.

Toujours est-il qu’en perdant un premier match au BB&T Center après y avoir collé quatre victoires, le Canadien a vu les Panthers le devancer par un point en tête du classement de la division Atlantique.

Après la victoire à Tampa, c’est donc une septième défaite à ses huit derniers matchs pour le Tricolore.

Le vent d’optimisme qui soufflait à la suite de la victoire sur le Lightning s’est vite essoufflé!

Au moins, on peut se dire que le Canadien joue mieux depuis quelques jours.

Son prochain duel est celui qu’il livrera aux Bruins vendredi au stade Gillette, lors de la Classique hivernale.

Ça prendrait une belle victoire contre ses ennemis jurés pour commencer l’année du bon pied et oublier les malheurs qui ont frappé l’équipe en cette fin de 2015.

Mais ça ne sera pas facile là non plus parce que les Bruins ont l’air d’être prêts, eux qui ont pulvérisé les Sénateurs 7 à 3 hier soir!