/slsj
Navigation

Elie Bérubé accepte son sort

Coup d'oeil sur cet article

Une fois la pilule avalée, Elie Bérubé se dit prêt à terminer sa carrière junior à Chicoutimi et à aider sa nouvelle équipe.

Joint alors qu’il s’apprêtait à prendre la route reliant Gatineau et le Saguenay, le nouveau défenseur des Saguenéens a avoué que la transaction l’avait quelque peu secoué.

«Honnêtement, quand tu pars d’une équipe qui était dans le top 4, ta première réaction n’est pas de sauter au plafond, a réagi le natif de Cabano, à environ 65 kilomètres au sud de Rivière-du-Loup. Sur le coup, ça a été un choc, mais par la suite, j’étais bien content de me joindre aux Saguenéens. J’ai parlé à Yanick Jean, il m’a dit que l’équipe avait beaucoup progressé depuis le début de la saison et que l’objectif était de causer une surprise en séries.»

Un leader

À sa cinquième saison dans la LHJMQ, l’athlète de 5 pi 10 po et 180 livres a amassé 17 points, dont quatre buts, avec les Olympiques.

«Je compte apporter du leadership et j’ai toujours été un joueur qui a une bonne éthique de travail, a partagé Elie Bérubé. Je me présente à chaque match, à chaque pratique et je donne toujours mon 100 %. Je suis un défenseur qui a une bonne première passe et qui se débrouille bien en zone offensive.»

Avec les Sags, Bérubé retrouve Jonathan Bourcier, avec qui il a joué deux saisons à Gatineau.

«Quand on m’a annoncé l’échange, j’ai tout de suite pensé à Jonathan, a-t-il mentionné. C’était un de mes meilleurs amis à Gatineau et ça va être le fun de terminer ma carrière junior à ses côtés. Ça devrait également faciliter mon adaptation.»