/sports/others
Navigation

Une escapade américaine pour le Rouge et Or volleyball

Pascal Clément
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés l’entraîneur du Rouge et Or volleyball masculin, Pascal Clément.

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or volleyball masculin n’entend pas jouer les figurants lors des deux rencontres qu’ils disputeront contre les Tigers de Princeton à compter de jeudi entre les murs de la prestigieuse université du New Jersey.

Cette courte série de matchs survient quelques semaines avant la présentation du troisième tournoi au calendrier régulier prévu au Nouveau-Brunswick les 22 et 23 janvier. Et elle tombe à point, estime l’entraîneur Pascal Clément, dont l’équipe trône au sommet du classement québécois avec une fiche de 9-1.

«Ce sera notre premier match officiel depuis le 21 novembre. Je suis super content du travail à l’entraînement, qu’on a repris le 2 janvier. On a amené quelques variantes et ces match sont une opportunité pour tester notre nouveau système de jeu et pour évaluer la forme des joueurs», a exposé le pilote du Rouge et Or au bout du fil.

Les Tigers évoluent au sein de l’association de l’Est en division 1 dans la NCAA où ils ont atteint le carré d’as la saison précédente. L’an dernier, la troupe lavalloise s’était rendue à la même période en Californie. «C’est toujours profitable d’affronter les Américains. Ils ont de grands joueurs, leurs équipes ont beaucoup de profondeur. Les bonnes équipes comme les moyennes sont habituées à un haut niveau de compétition», a mentionné Clément.

Les filles à Ottawa

Du côté féminin, les joueuses d’Olivier Caron se rendront à Ottawa pour un exercice semblable où elles se mesureront aux Gee-Gees, vendredi et samedi, avant de poursuivre leurs activités saisonnières.

L’inexpérience a fait mal à la première session alors que le Rouge et Or a conservé un dossier de 6-7, prenant le quatrième et avant-dernier rang du classement provincial.

«On contrôlait mieux nos émotions plus la session avançait. On a dix filles de première année. Les filles travaillent fort et il y a un bel esprit d’équipe. Notre objectif est toujours de se rendre en demi-finale et se classer au (championnat) canadien», a résumé l’entraîneur-chef.