/weekend
Navigation

Brigitte Boisjoli et Olivier Dion en duo

Brigitte Boisjoli et Olivier Dion en duo
photo courtoisie SÉBASTIEN ST-JEAN AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Depuis mardi, les 13 artistes qui fouleront demain la scène du Casino de Montréal pour Célébration 2016 répètent sans relâche.

L’équipe n’avait que quelques jours pour tout mettre en place et peaufiner les sept numéros mis en scène par Joël Legendre ainsi que les nombreux éléments techniques de ce gala, animé en direct par Anouk Meunier et Patrice Bélanger.

Ariane Moffatt, Bobby Bazini, Corneille, Roch Voisine, Karim Ouellet, Patrice Michaud et bien d’autres seront de la fête sous le thème de la lumière, le 10 janvier sur les ondes de TVA.

En répétitions le 6 janvier, nous avons eu un avant-goût du spectacle, notamment de la prestation que Brigitte Boisjoli et Olivier Dion réservent au public sous le thème des «lumières des casinos des années 60 à aujourd’hui».

«Chaque année, il y a des medleys, et je trouve ça de circonstances. Ça nous permet de replonger dans différentes époques et de faire voyager les gens», mentionne Olivier Dion, qui est de retour au Québec depuis le 24 décembre après avoir participé à l’émission française Danse avec les stars. «Ça m’a pris une bonne semaine et demie m’en remettre. Avec le relâchement de la pression, la fatigue accumulée, j’ai été perdu pendant quelques jours», avoue le chanteur.

Celui qui veut conquérir la France, mais qui ne veut pas abandonner le Québec, partira un an en Europe dès juillet, tout en préparant tranquillement un prochain album.

Olivier s’attaquera à Crocodile Rock d’Elton John et à Bailamos d’Enrique Iglesias. Quant à Brigitte, elle chantera Got a Lot of Rhythm in My Soul de Patsy Cline ainsi que River Deep, Mountain Hight de Céline Dion.

«Patsy Cline au début, et finir avec River Deep, c’est vraiment un beau cadeau. Les répétitions vont bien, on a un band de course, on sent la fébrilité (...) Et le direct, ça me donne du gaz. Je performe mieux quand j’ai cette adrénaline-là», souligne Brigitte Boisjoli.

Le gala le plus technique

Le thème étant la lumière, Célébration 2016 sera certainement le gala le plus technique qu’aura mis sur pied Joël Legendre.

«La salle du Casino de Montréal est trois fois plus petite que celle du Casino du Lac-Leamy», mentionne Legendre.

David Thibault fera aussi partie du tableau «lumières de casinos» avec Brigitte Boisjoli et Olivier Dion.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.