/finance/news
Navigation

Où investir son argent en 2016?

Où investir son argent en 2016?
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

À voir comment l’année a débuté, bien malin sera celui qui pourra deviner comment cela va se terminer. Je peux bien vous donner quelques pistes pour 2016, mais souvenez-vous que l’investissement de qualité demande du temps.

Les suggestions de produits que vous trouverez dans cette chronique visent essentiellement les épargnants qui ont au moins cinq ans devant eux avant de devoir faire des rachats importants. Moins vous avez de temps devant vous, plus vous spéculez et plus vos chances de perdre sont importantes.

L’épargnant modéré peut privilégier les fonds composés principalement d’obligations de qualité et d’actions de sociétés solides versant des dividendes. Le fonds Fidelity répartition du Revenu tient bien la route et a su préserver le capital en 2015. Ce fonds 5 étoiles a offert 3,11 % l’an dernier, mais sa moyenne sur 10 ans est de 6,88 %. Il est certainement encore approprié pour le contexte économique de 2016. Le fonds Sentry équilibré prudent est aussi un bon choix. La moyenne de rendement annuel depuis 5 ans est de 8,6 %.

L’investisseur équilibré

Plusieurs gestionnaires de talent observent que le pessimisme ambiant touchant les actions est exagéré. À observer le score plus qu’intéressant dégagé par les fonds équilibrés mondiaux en 2015, on comprend très bien ce qu’ils veulent dire.

Le fonds mondial équilibré Templeton et le Black Creek ont rapporté plus de 8 %. Pour 2016, je pense que le fonds Edgepoint croissance et revenu mondial est très prometteur. Il mise sur des sociétés comme AIG, Wells Fargo, JP Morgan Chase, Microsoft et Eastman chemical.

L’économe dynamique

Si la volatilité ne vous fait pas peur, les fonds internationaux de type valeur vont profiter des baisses momentanées pour faire le plein d’actions de sociétés survendues et devraient ensuite vous offrir des rendements attrayants. Les fonds de placement internationaux de Manuvie (géré par Mawer), Black Creek et PH&N pourraient bien vous rapporter des rendements annualisés à deux chiffres! Ils ont su le faire dans le passé et s’en sortent très bien malgré les turbulences.

L’audacieux

Si votre situation financière est au beau fixe et que les perturbations économiques résonnent à vos oreilles comme des opportunités, alors vous parlez le même langage que les équipes de gestion des fonds Fidelity valeurs intrinsèques et Étoile du Nord, Templeton croissance, Trimark Europlus et destinée mondiale et Invesco croissance internationale.

Pour 2016, le consensus qui se dégage met en évidence les marchés émergents (Chine, Brésil, Inde, Russie, Indonésie, Mexique et Turquie) comme terreaux fertiles pour des investissements à forts potentiels de rendements. Plusieurs stratèges considèrent aussi que les actions de sociétés canadiennes sont mûres pour un rebond et pourraient surprendre en 2016. CIBC, Banque Nationale et BMO estiment que les gains boursiers pourraient être plus importants au Canada qu’aux États-Unis.

Les risques boursiers en 2016

  • Taux de change très volatil
  • Le pétrole pèse lourd sur l’économie
  • Tension entre l’Iran et l’Arabie Saoudite
  • Les sociétés américaines souffrent d’un dollar fort
  • Doute sur l’exactitude des données chinoises