/news/politics
Navigation

Pierre Karl Péladeau met la CAQ en demeure de se rétracter

periode des questions
Photo d'archives Pierre Karl Péladeau

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Pierre Karl Péladeau met personnellement la Coalition avenir Québec (CAQ) en demeure de rétracter des propos concernant l'Institut sur la souveraineté du Québec.

Cette mise en demeure vise le chef François Legault et le député de Deux-Montagnes Benoit Charette pour avoir tenu des propos que le chef du Parti québécois (PQ), Pierre Karl Péladeau, estime diffamatoires.

Mardi, la CAQ a qualifié de financement illégal l'argent personnel que pourrait donner le chef péquiste à l'Institut sur la souveraineté.

On pouvait lire, dans le communiqué de la CAQ, que «l'argent ne freinera pas le déclin de l'option souverainiste».

Sur la page Facebook de la CAQ, un rapprochement est suggéré entre René Lévesque, qui a mis en place la Loi sur le financement politique, et Pierre Karl Péladeau, qui utiliserait son argent personnel pour contourner cette loi.

La mise en demeure de M. Péladeau exige une rétractation, des excuses publiques et le retrait de toute trace de cette déclaration sur la page Facebook de la Coalition avenir Québec.

Le PQ et la CAQ n’ont pas tenu à commenter l'affaire.