/news/society
Navigation

Des donneurs de sang qui ont du chien

Les transfusions sanguines chez les pitous sont moins fréquentes que chez les humains, mais nécessaires

Chantal Thibault et son chien Tibee, qui est en pleine forme aujourd’hui.
Photo courtoisie Chantal Thibault et son chien Tibee, qui est en pleine forme aujourd’hui.

Coup d'oeil sur cet article

L’émotion envahit Chantal Thibault lorsqu’elle raconte que son chien, Tibee, un braque de Weimar âgé de sept ans, est passé bien près de la mort, l’été dernier. C’est un don de sang canin qui l’a sauvé. Parce que, oui, les chiens peuvent, eux aussi, donner du sang.

Le chien de Mme Thibault venait tout juste de se faire retirer un lipome quand sa maîtresse s’est aperçue qu’il semblait avoir de la difficulté à se tenir debout. Les antibiotiques postopératoires ont provoqué un ulcère à l’estomac qui a entraîné une grave anémie. La seule chose qui pouvait le sauver à ce stade, c’était une transfusion de sang.

À l’Hôpital vétérinaire Manicouagan, on tient justement une liste de donneurs depuis quelques années pour agir rapidement lors de ces situations critiques. «C’était une urgence. Il y avait un donneur sur la liste, Ténor, un grand Danois», raconte Mme Thibault.

Sans Ténor et ses maîtres, Chantal Thibault n’aurait plus son chien à ses côtés, aujourd’hui. La journée suivant la transfusion, il se portait déjà mieux. Elle leur en sera éternellement reconnaissante. «Pour eux, c’était énormément d’émotions aussi. On s’est contacté sur Facebook et ils me disaient que ça leur avait fait plaisir et qu’ils souhaitaient que plus de gens s’informent sur le sujet. Plus il y a d’animaux sur la liste, plus il y a de chances qu’on puisse en sauver.»

Trouver davantage de donneurs

À ce jour, une quinzaine de donneurs sont inscrits sur la liste de l’Hôpital vétérinaire Manicouagan.

«On aimerait en avoir une trentaine pour être certains qu’en cas d’urgence un donneur puisse se présenter», explique la technicienne en santé animale Mélanie Pelletier. Contrairement aux humains, le sang du donneur n’est prélevé qu’en cas de nécessité. «Quand on a une urgence, on appelle les donneurs sur notre liste et le premier qui peut venir, c’est celui qu’on prend.»

Groupes sanguins

Il existe également différents groupes sanguins chez les chiens. Il y a toutefois peu de contraintes de compatibilité.

«C’est très rare qu’il y ait des réactions lorsqu’il n’y a jamais eu de transfusion. Dans un état d’urgence, le seul test qu’on fait, c’est qu’on mélange le sang du donneur au sang du receveur et s’il n’y a pas de destruction des globules rouges, on procède à la transfusion», explique Mélanie Pelletier, ajoutant que, jusqu’ici, il n’est jamais arrivé que les sangs ne soient pas compatibles.