/slsj
Navigation

Conduire l’hiver, c’est du sport

Carl Nadeau et ses acolytes ont enseigné les rudiments de la conduite hivernale

Il a été possible d’apprendre les rudiments de la conduite hivernale et de tester ses connaissances, mercredi, avec des instructeurs d’expérience.
photo roger gagnon Il a été possible d’apprendre les rudiments de la conduite hivernale et de tester ses connaissances, mercredi, avec des instructeurs d’expérience.

Coup d'oeil sur cet article

Prendre plusieurs virages à une certaine vitesse peut parfois sembler banal. Mais prendre plusieurs virages sur une chaussée enneigée tout en évitant différents obstacles peut devenir une expérience en soi.

Grâce à Mutsubishi Motors, Le Journal a pu faire le test en compagnie du pilote professionnel et instructeur de conduite préventive Carl Nadeau!

L’activité, qui avait lieu mercredi dans le stationnement du centre Georges-Vézina en compagnie de gagnants de concours radio, de potentiels clients chez Mutsibishi et de représentants des médias, a fait le bonheur de tous.

Après une courte formation théorique en compagnie de Carl Nadeau, il était enfin temps de passer à la pratique. Trois exercices étaient à l’horaire: freinage, slalom et «l’orignal».

N’ayez crainte chers amis, la grande faune n’est pas descendue expressément du parc des Laurentides pour ce dernier segment du parcours. Des cônes jouaient le rôle de l’animal et un membre de l’équipe nous disait au dernier moment de quel côté il fallait contourner l’obstacle.

C’est d’ailleurs à ce moment où le représentant du Journal a pu faire plus amples connaissances avec un cône... À sa décharge, on lui avait demandé d’accélérer légèrement pour augmenter le coefficient de difficulté.

«Je t’ai poussé à aller de plus en plus vite et tu n’as jamais réagi brusquement, a évalué Carl Nadeau, allant même jusqu’à donner une note de 9,5 sur 10 à l’auteur de ces lignes. Tu as toujours réagi avec calme et les fois où tu as frappé des cônes, c’est parce que tu excédais clairement la limite de vitesse. Malgré tout, tu as réussi à limiter les dégâts en demeurant calme.»

Un outil de qualité

Sans faire de la promotion un peu trop facile, il faut tout de même préciser que nous disposions du tout nouveau Outlander GT 2016, doté d’une traction intégrale ajustable, à la fine pointe de la technologie.

Carl Nadeau a d’ailleurs décrit le véhicule utilitaire sport comme étant «un VUS qui se comporte aussi bien qu’une voiture de rallye».

«On parle beaucoup de douceur lors de l’enseignement et quand tu enlèves le côté crispé et que tu te détends, c’est à ce moment que la conduite hivernale devient agréable, a mis en valeur le sympathique pilote. Les réflexes sont plus aiguisés et cette diminution de stress améliore la conduite.»