/news/politics
Navigation

Québec doit baisser les impôts, selon François Legault

«Ça prend un plan car actuellement il n'y en a pas. Il faut redonner de la confiance et surtout de l’oxygène aux ménages québécois qui sont très endettés. Et pour cela, il faut baisser les impôts des contribuables», a fait valoir le chef caquiste François Legault en entrevue au Journal.
Archives Le Journal de Québec, Simon Clark «Ça prend un plan car actuellement il n'y en a pas. Il faut redonner de la confiance et surtout de l’oxygène aux ménages québécois qui sont très endettés. Et pour cela, il faut baisser les impôts des contribuables», a fait valoir le chef caquiste François Legault en entrevue au Journal.

Coup d'oeil sur cet article

La relance de l’économie québécoise passe par une baisse immédiate des impôts, estime le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault.

En entrevue mercredi au Journal, le chef caquiste a rappelé l’urgence pour le gouvernement de Philippe Couillard de présenter un plan économique viable et crédible aux Québécois.

«Ça prend un plan car actuellement il n'y en a pas. Il faut redonner de la confiance et surtout de l’oxygène aux ménages québécois qui sont très endettés. Et pour cela, il faut baisser les impôts des contribuables», a-t-il fait valoir.

Selon ce dernier, une telle mesure permettrait de stimuler l’économie québécoise, dont 60 % relève de la consommation des ménages.

Il faut dire que l’économie québécoise tourne au neutre ces temps-ci. L’an dernier, le Produit intérieur brut (PIB) du Québec a avancé timidement de 1,5 %.

Cette année, la plupart des économistes estiment que l’économie peinera à faire mieux, assurément sous la barre des 2 % de croissance.

En queue de peloton

Le patron de la CAQ se dit par ailleurs troublé par les dernières statistiques sur les revenus par habitant dévoilées plus tôt cette semaine par Statistique Canada.

Pour une deuxième année de suite, le Québec traîne au dernier rang des provinces canadiennes quant au revenu disponible par habitant.

«Une véritable honte. On est rendu les derniers des derniers. C’est inacceptable», a-t-il martelé.

Les données de Statistique Canada démontrent que le revenu moyen disponible au Québec s’est élevé à 26 046 $ par habitant en 2014, soit 4224 $ de moins que la moyenne nationale établie à 30 270 $.

Investissements privés

Parmi les autres mesures économiques préconisées, la CAQ est d’avis que le gouvernement libéral doit stimuler davantage les investissements privés au Québec.

Actuellement de 30 milliards $, les investissements privés devraient atteindre idéalement les 50 milliards $ par année, croit le chef de la CAQ.

Un gouvernement caquiste retirerait les 2 milliards $ de crédits d’impôts disponibles chaque année aux entreprises pour les redonner à Investissement Québec.

«Avec ces 2 milliards $ disponibles, on pourrait générer facilement 10 milliards $ en investissements privés supplémentaires au Québec», a-t-il souligné.