/entertainment/celebrities
Navigation

[PHOTOS et VIDÉOS] Funérailles nationales de René Angélil: un dernier adieu sobre et émouvant

«Je t’aime, papa» - René-Charles

Coup d'oeil sur cet article

C'est à 15h aujourd'hui que se tiendront les funérailles nationales de René Angélil à la basilique Notre-Dame de Montréal.

Les funérailles nationales de René Angélil se sont déroulées, vendredi, à la basilique Notre-Dame de Montréal.

À l’image de l’homme, qui a été le complice de Céline Dion ces 35 dernières années, la cérémonie présidée par Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, a été touchante et empreinte d’émotions.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Le lieu de culte emblématique du Vieux-Montréal était rempli à pleine capacité et de nombreux curieux ont pu suivre le déroulement à la télévision, sur internet et à l’extérieur, grâce à un écran géant donnant sur la place d’Armes.

JOËL LEMAY/AGENCE QMI

Céline a fait son entrée dans la basilique à 15h20 sur la chanson Trois heures vingt.

Dès que la chanteuse a pris place au banc qui lui était désigné avec ses enfants, Mgr Lépine est venu lui offrir ses condoléances, avant d'asperger le cercueil de René Angélil avec de l’eau bénite.

Dans son message d’ouverture, Mgr Lépine a rappelé que le couple Dion-Angélil s’est marié au même endroit, 21 ans plus tôt. Il a aussi souligné que Thérèse Dion vit un double deuil, puisque son fils Daniel est mort deux jours après René Angélil, lui aussi emporté par le cancer.

Capture d'écran

C'est sur Pour que tu m'aimes encore, la plus belle chanson d'amour selon René, que la dépouille du célèbre impresario a quitté la basilique.

L'amour existe encore et All the Way de Frank Sinatra ont également été entendues pendant la cérémonie.

De nombreuses personnalités du monde artistique, des affaires et de la politique ont assisté aux funérailles du célèbre impresario.

Deux des enfants de René, Patrick et René-Charles, ont pris la parole. Voici l'hommage qu'ils ont rendu à leur père.

Patrick Angélil

Merci d’être venus en si grand nombre pour rendre hommage à mon père.

Ces derniers jours, nous nous sommes tous remémorés René Angélil, le conquérant du show-business, le manager acharné, talentueux, intelligent, visionnaire, celui qui a su faire rayonner le Québec à travers le monde, ainsi que l’homme doux, généreux et charismatique qu’il était.

René Angélil, c’est également notre papa. À Jean-Pierre, Anne-Marie, René-Charles, Eddy, Nelson et à moi. Il ne l’a pas été de la même façon pour chacun d’entre nous, mais il nous a aimé, nous le savons, aussi intensément les uns que les autres.

Aussi s’il ne pouvait pas toujours être là avec nous, il ne ratait jamais une occasion pour nous déclarer son amour. Toute notre vie, notre père nous a dit “je t’aime”.

Et maintenant, plus que jamais, nous réalisons à quel point il est exceptionnel d’avoir eu un père qui n’hésitait jamais à dire ces mots si précieux. Notre père nous aimait.

Il veillait aussi à notre bien-être. Il se faisait un devoir de s’assurer que nous ne manquions de rien et cela se résumait souvent par une grande tablée débordant de plats et de mets succulents. René appréciait les plaisirs de la table. Mais pour lui, c’était surtout de partager qui était important. De partager avec sa famille, de partager avec ses amis. Il aimait aussi partager ses passions, tout particulièrement, son amour du jeu. D’ailleurs, dès notre plus jeune âge, nous avons tous appris qu’il fallait dire s’il vous plaît, merci, qu’il fallait regarder des deux côtés de la rue avant de traverser et qu’au Black Jack, quand on a un cinq et un six, il faut doubler la mise.

Ceux qui le connaissent savent que notre père était aussi un grand farceur qui avait en lui un côté assez loufoque. Surtout en famille. Entouré de ses petits enfants, il reculait devant rien pour nous faire rire et nous amuser.

Il voulait toujours que le moment présent soit extraordinaire, peu importe la raison. Il avait ce don de transformer une situation banale en un souvenir mémorable.

Tout au long de sa vie, notre père aura été un modèle pour nous. Son calme légendaire nous a tous rassurés à un moment ou à un autre. Et dans le doute, nous pouvions toujours faire appel à sa sagesse, à sa sagacité.

Il nous a enseigné que l’on devait traiter les autres comme on aimerait être traité soi-même. Et pour cela, il aura été le meilleur exemple qui soit.

Papa, repose en paix. Merci pour tout l’amour que tu as su nous donner et, comme tu l’as toujours si bien dit, tout va être correcte.

Nous t’aimons papa, merci.

René-Charles

Bonjour tout le monde. Merci à tous d’être là. Merci à ceux aussi qui nous regardent partout dans le monde et qui partagent notre peine.

J’ai eu la chance d’être né dans une famille où il y a beaucoup d’amour. Avec maman et avec toi, papa, j’ai appris ce qui compte le plus dans la vie: la famille.

15 ans, ça ne laisse pas beaucoup de temps à un fils pour apprendre à connaître son père. Tu avais une vie occupée, mais on s’est rapproché grâce au golf, au hockey, au poker... et au smoke-meat. Et grâce à bien d’autres bons aliments. À mesure que le temps passait, nous nous rapprochions de plus en plus.

Tu pars maintenant en m’ayant laissé suffisamment de beaux souvenirs de toi à partager avec mes jeunes frères. Alors qu’ils grandiront sans toi, je vais m’assurer de leur transmettre ce que j’ai appris de toi. C’est difficile de te succéder, mais avec ton aide, tout va bien aller.

Papa, je te promets que nous serons à la hauteur de tes attentes.

Je t’aime, papa.

«Une délivrance»

En entrevue à LCN, le frère de Céline Dion, Jacques Dion, a expliqué que le départ de René «se vit depuis plusieurs mois, au jour le jour [...] On était tous les jours avec lui.»

«C’est une délivrance de la maladie qui s’est acharnée sur lui. C’est une délivrance en même temps que c’est une grande peine à vivre», a-t-il admis.

Les derniers jours ont d’ailleurs été difficiles pour Céline Dion. «Elle [Céline] est en larmes, elle est très émotive. Ça lui fait un chagrin énorme pour ses enfants. Elle va vivre ça comme une championne, comme René dirait.»

Il assure aussi que René «a joué son rôle de producteur gérant» jusqu'à la toute fin.

Réactions de personnalités

Julie Snyder

À propos de René:

«C'est 20 ans de grande complicité et d’inspiration que René représente pour moi. Mais ce n’est pas juste moi. Il a inspiré tout le Québec et le monde entier.»

«Ce qu’il a fait, c’est inégalé et inégalable.»

Photo Agence QMI

À propos de Céline:

«Je ne pensais jamais [qu’elle resterait près de 12 heures à l’église jeudi à la chapelle ardente].  Physiquement,  c’est quasiment impossible de faire ça. C’est humainement physiquement pas possible.  Elle était portée par les dieux pour être capable de faire ça.»

«Elle est fidèle à ses racines et elle a le respect du public qui lui coule dans les veines. Elle devait être alimentée par une force extraordinaire pour faire ça.»

«René serait très fier d’elle. Ma championne a fait ça comme une championne.»

Voici les témoignages d'autres personnalités venues rendre un dernier hommage à René Angélil:

«J’étais là hier. S’il y a quelqu’un qui est capable d’organiser ce genre de choses, c’est René. Hier a été une journée inoubliable... "It’s the end of an era" (C’est la fin d’une ère). On ne reverra jamais ce genre de choses. Je pense que Céline va remonter sur scène pour rendre hommage à René... Je lui souhaite une période uniquement avec ses proches pour faire ce qu’elle veut.» - Sonia Benezra

Photo Agence QMI

«René était quelqu’un qui riait toujours, qui souriait toujours.» - Guy Morali, ami proche de René Angélil

«C’est un grand homme qui vient de partir. Je l’ai croisé quelques fois et il m’a donné un conseil: de faire juste ce que je voulais, ce que j’aimais, ce qui était vrai. Il en imposait: sa douceur, son calme... c’était quelque chose... C’est un grand homme.» - Annie Villeneuve

Photo Agence QMI

«Je me souviens surtout de sa poignée de main. Une main enveloppante. René, c’est quelqu’un qui nous faisait sentir le meilleur au monde, qui nous faisait voir grand. C’est un homme qui a toujours aimé le spectacle. Il prêtait une grande importance à cette image de "glam", de diva de Céline.» - Jean-Philippe Dion

Photo Agence QMI

«J’ai tellement de beaux souvenirs avec René, ça faisait une quinzaine d’années que je le côtoyais. C’était quelqu’un de généreux. Il nous faisait sentir important, il te faisait vraiment sentir spécial.» - José Théodore

Photo Agence QMI

«Il y a beaucoup de peine, mais aussi beaucoup de fatigue à travers ça. C’est un rassembleur, il était très fan de nous. Il nous faisait raconter des histoires, des petits bouts de chansons.» – Claudette Dion.

«Moi, quand j’ai connu René, sa carrière était faite. C’est un homme qui avait beaucoup de sérénité, beaucoup d’affection pour les gens qui l’entouraient.» -Guy A. Lepage

«Il a réussi à réaliser ses rêves. Il a tellement donné au Québec.» - François Legault

«J’ai eu la chance de voyager partout autour du monde avec René. Il m’a toujours appelé ‘"champion", mais aujourd’hui, c’est lui le vrai champion à qui on vient rendre hommage.» - René Simard

«C’est probablement un des rares grands impresarios de l’histoire qui avait vraiment son artiste. Dans la vie, travailler pour quelqu’un qu’on aime, je pense que c’est très important.» - Réjean Tremblay

«C’était un géant René. Ensemble, ils ont créé le plus grand "success story"  du showbiz au Canada.» - Brian Mulroney

«C’est un être plus grand que nature. Un homme fantastique, bien sympathique. On sentait une puissance chez lui. Il avait un charisme énorme. C’était plus qu’un Baronnet... c’était un roi.» - Claude Meunier

«J’ai mille souvenirs. Je me souviens de parties de golf interminables, de chicanes, de parties de cartes, de voyages... Il m’avait ¨texté¨ au jour de l’An pour me souhaiter bonne année... Fallait toujours qu’il ait le dernier mot. J’ai hâte de m’asseoir pour mettre sur papier tous mes souvenirs. J’aime ce gars-là comme un frère, un père.... C’était réellement mon ¨buddy¨.» - Michel Bergeron

«C’est un gars pour qui j’avais beaucoup de respect.» - Claude Poirier

«C’est un géant qu’on perd aujourd’hui. On va prendre le temps de regarder ça, mais c’est sûr que ça mérite plus qu’un nom de rue.» - Denis Coderre, maire de Montréal

Photo Agence QMI

«C’est la générosité discrète. Il avait le Québec à cœur et nous aidait discrètement pour des dossiers. C’est un gars adorable, d’une générosité... Je ne sais pas qui peut atteindre cette stature-là au Québec.» - Régis Labeaume, maire de Québec

«C’est l’homme du show-business québécois. Il a mis le Québec sur un plateau. C’est un mentor, un gérant extraordinaire. Céline est une femme très forte de l’avoir accompagné jusqu’à la dernière minute. C’est une grosse perte pour le showbizz québécois.» - Lise Dion

«J’ai vraiment aimé mon baptême. C’était très beau comme moment avec Céline et René.» - Romy Péladeau, filleule de René Angélil et Céline Dion