/news/society
Navigation

Des jours sans courrier à cause des serrures gelées

Poste Canada a mis du temps à régler le problème

Boite postale Boîtes postales
Photo Le Journal de Montréal, Joanie Godin

Coup d'oeil sur cet article

Des résidents de Rosemère ont dû attendre jusqu’à deux semaines pour accéder à leur courrier, le temps que l’on vienne déglacer les serrures de la boîte communautaire. Un délai «inacceptable» admet maintenant Postes Canada.

Après avoir essayé en vain d’ouvrir la porte de sa boîte postale pendant des jours, Réal Girard a fini par loger un premier appel à Postes Canada lundi dernier. Mais ce n’est qu’hier qu’il a enfin pu accéder à la pile de courrier qui l’attendait.

«En tout, je n’ai pu l’avoir pendant deux semaines. Une des premières réponses que j’ai eues, c’est que c’était un problème partout dans la région. C’est plate de payer pour un service qu’on n’a pas», a mentionné M. Girard. Ce dernier déplore aussi d’avoir perdu un temps fou à attendre de parler à quelqu’un du service à la clientèle.

Courrier à la porte

Une de ses voisines de la rue de l’Île-Bélair Est, Suzanne Trudeau-Gauthier, âgée de 85 ans, est allée s’acheter du dégivreur de serrures pour lui permettre d’ouvrir son casier.

«C’était tellement gelé! Alors je l’amenais avec moi chaque fois, au cas», a dit la dame.

D’autres ont même raconté avoir utilisé une torche pour réussir à tourner la clé dans la serrure afin d’accéder à leur courrier.

La boîte communautaire a été installée dans le secteur il y a deux ans. Elle dessert une vingtaine de résidences. Certains résidents ont ainsi demandé au facteur de leur livrer le courrier à domicile comme par le passé.

«Quand j’ai dit au facteur que je n’avais pas accès, il a dit qu’il le savait, mais qu’il ne pouvait rien faire. Au moins, il est venu me donner mon courrier», a raconté Mme Trudeau-Gauthier.

«Trop long»

Chez Postes Canada, on admet que des difficultés avec des serrures gelées sont souvent rapportées. Mais on soutient aussi que, dans le cas précis de cette boîte de Rosemère, le délai pour régler la situation pose problème.

«Quatre jours (après le premier appel), c’est trop long. C’est une situation inacceptable et on s’en excuse. Ça demeure un cas isolé, mais tout de même inacceptable», a admis la porte-parole Anick Losier.

«On fait des tests sur notre équipement et ces boîtes en sont à leur deuxième hiver. Il y a peut-être eu de l’humidité durant le week-end qui s’est transformée en glace avec le grand froid», a-t-elle indiqué.

Un nouveau type de lubrifiant a été appliqué sur les serrures et Postes Canada croit que la situation ne devrait pas se reproduire.

«S’il y a un problème, on va aller inspecter, mais on est assez confiants en notre matériel. On invite les gens à nous contacter dès qu’ils constatent que la serrure est gelée, par téléphone ou par notre site web», a-t-elle suggéré.