/lifestyle/health
Navigation

Arthrose et usure aux genoux

Coup d'oeil sur cet article

Le dernier article sur les prothèses de la hanche a suscité beaucoup d’intérêt et des questions chez les gens du troisième âge.

Cependant, plusieurs ont signalé que pour eux, le problème d’arthrose ou d’usure se situait aux genoux et m’ont demandé d’en dire un mot.

L’articulation du genou travaille surtout comme une charnière uniaxiale, permettant la flexion et l’extension. Marcher, courir, être assis exige la collaboration de cette penture flexible. Elle est composée du tibia, du fémur et de la rotule qui fonctionnent en collaboration.

Ces os sont recouverts de cartilages protecteurs qui peuvent, avec le temps, s’amincir et se détériorer. Si l’usure est trop avancée et perturbe vos activités quotidiennes et votre capacité à déambuler, il se peut que vous ayez besoin d’une arthroplastie du genou ou d’une prothèse de remplacement de l’articulation usée.

Mais, attention! avant d’en arriver à cette étape, d’autres solutions sont possibles. L’orthopédiste évaluera votre degré d’usure à l’aide d’un minutieux examen objectif et de l’imagerie médicale.

Il vous guidera ensuite vers la meilleure solution qui peut aller du statu quo au traitement conservateur et jusqu’à la chirurgie de remplacement du genou usé.

Approche conservatrice

C’est toujours un peu la même marche à suivre pour une approche conservatrice.

- La première chose à observer, c’est le dosage au niveau de vos activités physiques. Rien faire, c’est l’ankylose et trop en faire pourrait mener à une crise inflammatoire aiguë. «Bouge avant que tu rouilles», mais avec intelligence et retenue.

- Le contrôle du poids est aussi très important. Tout kilo supplémentaire augmentera la pression au niveau des cartilages usés des genoux.

- La prise d’une médication antidouleur et anti-inflammatoire pourrait vous aider à minimiser de potentielles crises de douleurs. Certains produits imitant le liquide synovial naturel, qui est une huile de lubrification, peuvent être injectés dans votre genou. À mon avis, il ne faut pas s’attendre ici à des résultats de longue durée, mais ça peut soulager temporairement.

- Et enfin, la physiothérapie conventionnelle, avec son arsenal habituel de modalités antidouleur et anti-inflammatoires, pourrait vous aider. En plus, un programme d’exercices spécifiques adapté à votre état pourra vous être conseillé par votre physiothérapeute. Faire de mauvais exercices par rapport à votre état pourrait être nuisible.

Approche chirurgicale

Une fois rendu là, l’orthopédiste pourra procéder à une chirurgie de remplacement des os usés par une prothèse en métal et plastique. C’est quand même une chirurgie importante, mais, habituellement, quelques mois plus tard, la plupart des patients sont contents des résultats. Ils peuvent reprendre progressivement leurs activités routinières. Il se peut aussi que vous ayez besoin de faire appel à des professionnels de la physiothérapie pour vous aider à retrouver l’amplitude normale des mouvements de flexion extension.

Ces prothèses ont une durée de vie d’environ 15 ans. Il faut donc, si possible, attendre assez longtemps pour ne pas être obligé de subir deux interventions chirurgicales au même genou.

À discuter avec votre spécialiste.