/entertainment/celebrities
Navigation

Deux jours pour réaliser une «œuvre d’art»

Le cercueil de René Angélil a été fabriqué à Victoriaville

CANADA-STATE-FUNERAL-SERVICE-FOR-CELINE-DION'S-HUSBAND-RENE-ANGE
Photo AFP Le cercueil de René Angélil porté au début de la cérémonie à la basilique Notre-Dame.

Coup d'oeil sur cet article

Une entreprise de Victoriaville a relevé tout un défi en réalisant sur mesure le cercueil de René Angélil en moins de deux jours.

La commande du cercueil bois d’acajou massif noir avec des recommandations très précises s’est faite lundi et le cercueil a été livré mercredi.

Une dizaine d’employés de l’entreprise Fournitures funéraires Victoriaville ont été mobilisés spécialement pour ce travail.

Exigences

Le célèbre imprésario avait des exigences très claires. «Le cercueil devait être en bois massif, entièrement noir et avec un fini mat.

«Sincèrement, c’est une œuvre d’art. Il est très noble, comme M. Angélil», a dit le président de Fournitures funéraires Victoriaville, Alain Dumont.

<b>Alain Dumont</b><br /><i>Président</i>
Photo Agence QMI, YVES CHARLEBOIS
Alain Dumont
Président

«C’est un record de rapidité. Si je vous disais que j’étais sûr à 100 % d’y parvenir, je vous mentirais», avoue M. Dumont.

Une idole

Le cercueil de René Angélil est un défi qu’Alain Dumont voulait relever en l’honneur de Céline Dion, l’idole de sa femme depuis toujours.

«J’entendais René Angélil me dire, ça va aller, ça va aller, comme il l’a fait de son vivant avec plein de monde. René nous a sortis de notre zone de confort et nous a poussés à donner notre meilleur», racon­te-t-il.

Compliment de Céline

Les efforts ont porté leurs fruits, car Céline Dion elle-même a complimenté le travail de l’entreprise lorsque M. Dumont et son épouse se sont rendus à la basilique Notre-Dame pour présenter leurs condoléances à la célèbre chanteuse en deuil de son époux.

M. Dumont n’oubliera jamais sa rencontre avec la chanteuse. «Elle nous a regardés dans les yeux. Elle est restée forte. C’est une grande dame capable de nous faire sentir comme la personne la plus importante au monde. J’ai été vraiment surpris par sa force. Ce n’est pas de la frime, elle est vraie!»

Céline Dion a reconnu que la tâche n’était pas simple et s’est montrée reconnaissante pour le travail.

C’est d’ailleurs son mari qui aurait exigé que le cercueil soit fait au Québec, par des gens de la région.

«Ma femme est moi, on est des entrepreneurs. Céline et René sont donc le couple qui peut le plus nous inspirer. Travailler avec eux et pour eux aura été un immense privilège», raconte le Victoriavillois.

D’autres personnalités

La famille Dumont fabrique des objets funéraires depuis trois générations.

Elle s’est occupée de plusieurs personnalités, notam­ment Robert Bourassa, Maurice Richard et, plus récemment, Jean Béliveau