/news/currentevents
Navigation

Sous-vêtements pour stomisés

Un jeune couple de Beaucerons lance une entreprise

«On veut mettre de l’avant l’acceptation de soi, le bien-être et la beauté de la personne telle qu’elle est», explique Alexandre Toulouse, conjoint d’Andréanne Gousse, 
23 ans, stomisée depuis quatre ans.
PHOTO COURTOISIE, ANA «On veut mettre de l’avant l’acceptation de soi, le bien-être et la beauté de la personne telle qu’elle est», explique Alexandre Toulouse, conjoint d’Andréanne Gousse, 23 ans, stomisée depuis quatre ans.

Coup d'oeil sur cet article

Stomisée depuis ses 19 ans, Andréanne Gousse, une jeune femme de Sainte-Marie, en Beauce, a choisi de devenir une image inspirante pour les personnes comme elle. Avec son conjoint, elle vient de lancer une entreprise de sous-vêtements destinés à cette clientèle.

«Elle a transformé une difficulté en opportunité», lance son copain, Alexandre Toulouse, grand manitou du projet. Tous deux âgés de 23 ans, les tourtereaux forment un couple depuis leurs 18 ans. C’est à cet âge qu’Andréanne, qui avait toujours été en pleine santé, a commencé à éprouver des problèmes de diarrhée et de sang dans les selles. Son état s’est rapidement détérioré et elle a appris qu’elle était atteinte d’une colite ulcéreuse. Si bien qu’un an plus tard, affaiblie et avec 35 lb en moins, elle a accepté de subir une stomie. «J’étais prête», dit celle dont le côlon a été totalement enlevé.

Adaptés

Après cette épreuve, les amoureux ont continué leur route ensemble, plus soudés que jamais. «J’avais peur, convient Alexandre. Mais, maintenant, je ne le vois plus [son sac]. Elle a vraiment entré ça dans son mode de vie, et c’est ce que j’admire en elle», témoigne le jeune homme, entrepreneur dans l’âme.

C’est en janvier 2015 qu’est née ANA, une entreprise de sous-vêtements adaptés à la situation d’Andréanne, à laquelle s’est greffée une amie, Marie-Noël Routhier. Vous pouvez consulter le site Internet de l'entreprise en cliquant ici.

«On se concentre sur une collection pour femmes. Il y en aura une pour hommes l’an prochain, et il y a une ouverture à offrir des produits adaptés à d’autres situations qui affectent le physique de la femme, comme le cancer du sein», explique Alexandre. Les sous-vêtements sont adaptés, possédant une poche à l’avant pour y insérer le sac. «On veut que la femme se sente bien et belle dans ses sous-vêtements», ajoute-t-il.

Production faite en Beauce

La production, entièrement faite en Beauce, devait commencer en janvier afin que la vente en ligne et chez des détaillants spécialisés s’amorce rapidement. ANA possède aussi son blogue, où des stomisés racontent notamment leur histoire. «On a eu 25 000 visites depuis mai», se réjouit le couple.

Un partenariat avec une fondation canadienne est aussi à l’horizon afin de lui donner une partie des profits. «Pouvoir appuyer la cause, c’est important pour nous», souligne l’entrepreneur, qui compte bien percer les marchés américain et européen à long terme.

Au Québec

  • Environ 12 000 stomisés permanents
  • Environ 24 000 stomisés temporaires
  • 50 à 60 % des stomies sont pratiquées à la suite d’un cancer (colorectal, vessie)