/news/politics
Navigation

Pratiques fiscales de Québecor: Pierre Karl Péladeau savait, mais n’en était pas responsable

Pierre Karl Péladeau a fait le point ce matin au micro de Paul Arcand

Pierre Karl Péladeau
Photo Archives / Journal de Québec Pierre Karl Péladeau

Coup d'oeil sur cet article

Durant ses années à la tête de Québecor et de Québecor Media, Pierre Karl Péladeau n’a jamais créé de société dans les paradis fiscaux, jure le principal intéressé.

En entrevue au 98,5 FM lundi matin, le chef du Parti québécois a martelé à plusieurs reprises qu’il n’avait jamais utilisé la technique d’évasion fiscale pendant les 15 ans qu’il a été président-directeur général de la compagnie. Il a confié au micro de Paul Arcand qu’il avait même averti son personnel de ne pas avoir recours à ce type de procédure.

M. Péladeau a toutefois admis que certaines des acquisitions qu’il a faites pendant son règne se sont elles-mêmes servies des paradis fiscaux. Or, l’ancien PDG affirme qu’il n’était pas au courant de ces pratiques.

Alors qu’il siégeait sur le conseil d’administration de Quebecor World, Pierre Karl Péladeau était au courant que la filiale utilisait des paradis fiscaux. «Je le savais, mais ce n’est pas parce que je le sais que j’ai le pouvoir de dire que je vais changer ça, dit-il. Ce n’est pas moi qui étais à la tête de Quebecor World.»

Le chef du PQ estime que le reportage de Radio-Canada à son endroit contient de «très graves accusations» et n’exclut pas la possibilité d’intenter des procédures judiciaires contre la société d’État. Selon lui, la journaliste à l’origine du reportage «n’a pas de preuves nécessaires» pour énoncer les faits qu’elle avance.

Écoutez l'entrevue du 98,5 FM :