/entertainment/music
Navigation

Déroutante Rihanna

Trois ans après Unapologetic, Rihanna affiche des ambitions musicales plus sérieuses sur son nouvel album Anti.
Photo courtoisie Trois ans après Unapologetic, Rihanna affiche des ambitions musicales plus sérieuses sur son nouvel album Anti.

Coup d'oeil sur cet article

Devenue une princesse de la pop avec ses succès produits à la chaîne, Rihanna opère un virage musical majeur. Sur Anti, son huitième album, la star de la Barbade délaisse les mélodies accrocheuses et se tourne vers l’expérimentation dans ce qui semble une quête de crédibilité artistique.

Ne cherchez pas de tubes à la We Found Love, Umbrella ou Disturbia. Comme son nom le laisse clairement entendre, Anti, c’est Rihanna qui se réinvente, qui tourne le dos à la recette qui a fait sa gloire, qui va faire un tour dans le champ gauche musical, sans concessions, quitte à décontenancer ses millions de fans.

À la surprise générale et afin de bien marquer sa transformation, la chanteuse a même décidé de ne pas inclure sur l’album ses trois succès lancés en 2015, FourFiveSeconds (avec Kanye West et Paul McCartney), Bitch Better Have My Money et American Oxygen. Elle a même pris ses distances avec plusieurs de ses collaborateurs habituels, un geste particulièrement significatif en ce qui concerne l’équipe de hitmakers norvégiens StarGate.

En résulte un album qui ne contient aucun hit destiné aux planchers de danse, mais qui n’est pas dénué d’intérêt pour autant. Propice à l’introspection avec ses pièces au tempo lent, Anti demande plus qu’une écoute pour en apprécier pleinement la substance. Même si le R&B demeure son pain et son beurre, Rihanna flirte avec d’autres styles, joue sur les ambiances, met davantage sa voix à l’avant-plan. Et ça lui réussit plutôt bien malgré quelques faiblesses en cours de route.

Trois blocs

On peut séparer Anti en trois blocs. Le premier contient le matériel le moins éloigné de «l’ancienne» Rihanna. On y retrouve notamment le premier extrait, Work, un duo avec Drake à l’agréable facture minimaliste de même que l’excellente Kiss It Better, un autre single potentiel.

Plus expérimental, le deuxième tiers s’avère aussi le moins abouti. Des morceaux comme Woo et Needed Me manquent de punch et tournent vite en rond.

Anti devient vraiment intéressant à partir de Same Ol’ Mistakes. Reprise presque intégrale (seule la voix change) d’une chanson du dernier album de Tame Impala, cette piste lance un dernier segment qui étonne par un dépouillement et une esthétique raffinée qu’on ne connaissait pas à Rihanna.

En mode presque acoustique sur Never Ending, la chanteuse affiche même de superbes couleurs soul sur la belle balade Love on the Train, certainement l’une des meilleurs pièces d’Anti et possiblement un aperçu de ce que la Rihanna 2.0 nous réserve pour le futur.

Mais les fans suivront-ils?

Rihanna sera en spectacle au Québec en avril.
Photo d'Archives AFP
Rihanna sera en spectacle au Québec en avril.

Une fuite précipite la sortie

Il aura fallu une fuite accidentelle dans internet pour que le nouvel album de Rihanna, attendu depuis novembre 2014, voie le jour, tard mercredi soir.

Retardée depuis des semaines, voire des mois, la sortie d’Anti a finalement été précipitée quand les treize chansons se sont retrouvées par inadvertance (c’est ce qu’on a dit) sur la plateforme Tidal avant d’être partagées partout, par des internautes vites sur la gâchette. En réaction, la star a décidé d’offrir l’album gratuitement dès jeudi matin.

En plus d’un virage artistique de Rihanna, Anti marque un changement de cap à 180 degrés dans la mise en marché de la chanteuse. Apparue dans le décor en 2005, Rihanna a produit des albums au rythme essoufflant de presque un par année jusqu’à la sortie d’Unapologetic. Jamais auparavant ses fans n’avaient dû patienter plus de trois ans entre deux albums.

Une version deluxe avec trois titres supplémentaires devrait être mise en vente vendredi.

Billets à vendre

Il reste à voir si la parution d’Anti relancera la vente des billets pour les trois concerts de Rihanna: au Centre Vidéotron, le 5 avril, et au Centre Bell, les 6 et 7. Aucun n’affiche complet. Quelques milliers de billets sont encore disponibles pour le concert à Québec et la supplémentaire du 7 avril, à Montréal.

La tournée mondiale de Rihanna prendra son envol le 26 février, à San Diego, et visitera pour le moment l’Amérique du Nord et l’Europe. Travis Scott assurera la première partie lors des concerts au Québec.

En 2013, la tournée Apologetic avait visité cinq continents pour 96 concerts, qui avaient rapporté la somme de 142 millions de dollars.