/news/provincial
Navigation

Pas d’Expo Québec cet été, confirme la Ville

Pas d’Expo Québec cet été, confirme la Ville
Archives Le Journal de Québec, Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

Expo Québec n’aura pas lieu en 2016. La Ville de Québec veut donner le temps à deux groupes qu’elle a sélectionnés, dont Gestev, de parfaire leur idée pour revamper la fête.

La Ville en a fait l’annonce par voie de communiqué mercredi matin. Comme le révélait Le Journal en décembre dernier, quatre propositions ont été soumises à la suite de l’appel d’intérêt lancé pour restructurer la fête centenaire.

Du nombre, deux concepts ont été retenus. Parmi eux, celui de Gestev, a confirmé mercredi son président-directeur général, Patrice Drouin, qui n’a cependant pas voulu dévoiler ses idées puisqu’il se trouve maintenant en compétition.

Dès le départ, Gestev a proposé un concept qui n’était réalisable qu’en 2017, «au risque d’être disqualifié», a soumis M. Drouin, qui a concocté son projet en collaboration avec Les Amusements spectaculaires et le Patro Roc-Amadour. La Ville n’a pas voulu identifier l’autre groupe.

Détails financiers

Elle a toutefois renvoyé à la table à dessin Gestev et son concurrent, qui ont fourni des propositions «très intéressantes». Il manquait de détails sur les aspects financiers, a indiqué le président d’ExpoCité, Vincent Dufresne. «On veut qu’ils continuent le processus avec nous pour arriver au mois de mai, au plus tard, avec un montage financier très costaud.»

De façon réaliste, a jugé la Ville, il n’était alors plus possible de tenir un événement cet été. La Ville avait prévu cet été des revenus de 200 000 $ dans son budget 2016, revenus qui ne se concrétiseront donc pas. L’annulation de l’événement ne crée aucune perte d’emploi, a souligné M. Dufresne.

La Ville de Québec entend profiter de cette «année de pause» pour procéder aux travaux d’aménagement de la future place Jean-Béliveau, adjacente au Centre Vidéotron, et pour lancer le chantier de démolition du pavillon Espace K. «Ça libère du terrain pour accéder plus facilement au secteur des travaux», souligne Vincent Dufresne. Le terrain laissé vacant par l’Espace K sera réaménagé en stationnement et en aire piétonne.

Avis de décès

Le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Paul Shoiry, soupirait mercredi devant ce dénouement qui ne le surprenait pas vraiment. «On l’a dit depuis des mois. Le maire a dans sa mire la mort d’Expo Québec. Alors on assiste aujourd’hui à l’avis de décès d’Expo Québec.»

Pour lui, il n’y a aucune raison de mettre fin à cette fête. D’autant qu’il existe toute une organisation en place à ExpoCité pour s’en occuper. «Il ne leur reste plus grand-chose à gérer», constate-t-il.

— Avec la collaboration de Taïeb Moalla et de Jean-Luc Lavallée