/sports/ski
Navigation

Alex Harvey échoue au sprint classique en Norvège

Le fondeur termine 20e en quart de finale de la Coupe du monde de Drammen

-
AFP Alex Harvey a échoué dans sa tentative de se classer pour la demi-finale de la Coupe du monde de Drammen, en Norvège.

Coup d'oeil sur cet article

SPORTCOM | Le fondeur Alex Harvey a été éliminé en quart de finale du sprint classique présenté dans le cadre de la Coupe du monde de Drammen pour conclure la compétition au 20e rang, mercredi, en Norvège.

Quatrième de sa vague éliminatoire, Harvey a vu ses chances d’être repêché en demi-finale s’anéantir au terme de la dernière course de quart de finale.

«Je suis au moins content d’avoir eu ma chance de ce côté-là, mais idéalement, c’est sûr que j’aurais voulu me qualifier directement», a-t-il admis.

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a coursé notamment contre le Russe Alexander Panzhinskiy, qui avait auparavant pris la tête des qualifications.

«Il est parti vraiment vite. Dans la première moitié de la course, j’étais derrière, incapable d’aller à la même vitesse que les cinq premiers. J’ai été capable de remonter dans la deuxième moitié, mais c’était trop peu, trop tard.»

Même si Harvey ne connaît pas ses meilleures sorties en sprint cette saison, il voit ses progrès d’un bon œil. En terminant 20e hier, il a obtenu son deuxième meilleur résultat de la campagne en sprint, après sa 15e place lors de la quatrième étape du Tour de ski en janvier.

«Je suis content de la façon dont je me suis senti aujourd’hui [mercredi]. J’ai eu un bon sprint à la fin et c’est la première fois que je sentais que j’avais du “kick”. C’est de bon augure, mais ce n’est pas encore parfait.»

De justesse

Le Québécois a eu bien peur que sa journée ne se termine après les qualifications. Il a finalement obtenu le 28e chrono, ce qui fut suffisant pour mettre la main sur l’un des 30 laissez-passer pour les rondes éliminatoires.

«C’était très, très “borderline”. C’était un peu stressant de voir mon nom reculer et se rapprocher de la 30e place. Il y avait tellement de Norvégiens que c’était difficile de se qualifier déjà en partant.»

Fort d’un contingent d’une vingtaine de représentants, le pays hôte a dominé la finale en raflant les quatre premières places. Petter Northug fils a remporté les grands honneurs devant Ola Vigen Hattestad, Eirik Brandsdal et Finn Haagen Krogh.

Direction Oslo

Les fondeurs se rendront maintenant à Oslo où une course de 50 km en style classique est prévue pour les hommes samedi.

«Ils ont vendu en prévente 23 000 billets pour la course. L’ambiance devrait être pas pire autour de la piste. Le parcours est vraiment exigeant, mais je me sens bien. J’ai hâte de courir!» a conclu Harvey.