/entertainment/radio
Navigation

(AUDIO) Panneaux publicitaires: Stéphane Gasse répond à Gilles Parent et Denis Gravel

(AUDIO) Panneaux publicitaires: Stéphane Gasse répond à Gilles Parent et Denis Gravel
Photo Facebook

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur de l’émission matinale de BLVD 102,1 Québec Aujourd’hui, Stéphane Gasse, a répondu aux critiques émises par certains animateurs de radio mardi concernant la campagne publicitaire lancée par Leclerc Communication, qui n’est pas passée inaperçue le long des autoroutes.

«On dit que Québec fait de la bonne radio, que c’est pas vrai que c’est de la radio poubelle à Québec. C’est ça le message, a insisté le morning man en ondes mercredi. Est-ce qu’on se sert en même temps en se mettant en évidence? Ben kin! [...] On dit pas : “nous on fait de la bonne radio, pis les autres c’est tous des pourris”. On dit : “Québec fait de la bonne radio“, a répété Stéphane Gasse. Et l’illustration qu’on fait de “Québec fait de la bonne radio”, ben c’est nous autres. C’est nous qui payons le panneau, on allait toujours ben pas mettre une annonce d’Énergie calvasse», a réagi l’animateur.

Mardi, Gilles Parent au FM 93 et Denis Gravel à CHOI ont été parmi les animateurs de radios concurrentes qui ont vivement dénoncé la campagne publicitaire signée Leclerc Communication, propriétaire de BLVD 102,1 et de WKND. «Abominable», l’a qualifiée Gravel. «J’ai honte de ce qu’ils ont fait», a pour sa part affirmé Parent.

«Vous avez des réactions épidermiques, les boys»

«Nos collègues des autres stations s’insurgent parce que d’une certaine manière, ils sont tombés dans le panneau. Je comprends, a affirmé Stéphane Gasse. Qu’ils s’insurgent du fait qu’on ait utilisé l’expression comme quoi “radio poubelle, Québec et tout ça”, “c’est donc terrible, c’est dégoûtant”... Pis regarde, moi non plus je l’aime pas cette expression-là, je la trouve idiote et exagérée. Ben ok, c’est parce que vous avez des réactions épidermiques les boys», a lancé l’animateur de BLVD.

(AUDIO) Panneaux publicitaires: Stéphane Gasse répond à Gilles Parent et Denis Gravel
Photo courtoisie, BLVD 102,1

«Pourriez-vous faire peut-être un exercice qui vous serait utile de temps à autre, c’est-à-dire réfléchir? Et regarder un petit peu plus loin que ce qui est écrit et comprendre que le commentaire s’adresse à l’ensemble de l’industrie?», a-t-il enchaîné.

«Jamais on a dit que les autres faisaient de la radio poubelle, ce n’est pas vrai. Si on nous prête ces intentions-là, ben sachez que c’est dirigé, sachez que c’est une manière de détourner l’attention sur ce qui est en fait une réalité, c’est-à-dire que notre campagne publicitaire a été absolument positive. C’est même une philosophie d’entreprise : vous entendrez pas de chialage gratuit ici», a soutenu le morning man qui a quitté Radio X l’été dernier pour prendre la barre de Québec Aujourd’hui, à BLVD 102,1 (anciennement CKOI), en septembre dernier.

Stéphane Gasse a conclu son intervention par un commentaire adressé vraisemblablement à certains animateurs...

«Si votre seul argument, c’est de descendre - je me permettrai de citer René Lévesque - dans ce cloaque nauséabond, pour des attaques personnelles, pour illustrer votre point... Hey, les boys, peut-être que vous faites la démonstration de ce qui était écrit sur le premier panneau, hein?»

Pour écouter l’extrait complet, cliquez sur le lien ci-dessous.