/lifestyle/psycho
Navigation

L’amour véritable

Coup d'oeil sur cet article

«Je t’aime!» Que signifient vraiment ces trois petits mots lourds de sens et de conséquences?

Pour certains, il ne peut y avoir d’amour sans passion.

Pour d’autres, l’amour est plutôt synonyme d’engagement et constitue l’objectif du couple et non sa prémisse.

Selon le psychologue étatsunien Robert J. Steinberg, «L’amour est un triangle dont les trois composantes sont l’intimité, la passion et l’engagement». La façon dont ces trois composantes sont imbriquées détermine le sens que nous donnons au mot «amour».

Des couples sont plutôt des amants (passion); d’autres forment une association à long terme pour la réalisation de projets (engagement familial, par exemple); d’autres deviennent de véritables confidents et amis (intimité).

L’amour fou est basé uniquement sur la passion. L’amour romantique, fait de passion et d’intimité, se suffit à lui-même, sans réels projets de vie. L’amour attachement ou compagnonnage manque souvent de passion.

Le verbe aimer évolue

Les histoires d’amour commencent généralement par la passion, mais celle-ci ne peut que s’émousser avec le temps. L’intimité survient lorsque la passion diminue, que l’engagement s’accentue et que l’on découvre la personne réelle qui a suscité tant d’enthousiasme et de fantasmes.

L’intimité est une mise à nu des cœurs, non seulement des corps. C’est l’intimité, la découverte de l’autre, qui stimule, ou non, la confiance, l’admiration, le respect, l’empathie et l’engagement. L’engagement se manifeste par la réalisation de projets à court, moyen et long terme.

Pour survivre à l’épreuve du temps, les membres d’un couple heureux doivent s’entendre sur les composantes de l’amour. Le passionné aura de la difficulté à s’adapter au partenaire qui valorise l’engagement. Et évoluer en parallèle: d’amants, ils deviennent amoureux et puis amis. Des amis qui continuent d’avoir des projets ­communs et de faire l’amour.

Une décision

La passion est une attirance biochimique qui pousse les sexes l’un vers l’autre afin d’assurer la survie de l’espèce. C’est aussi une source intense de plaisir, plaisir qui cimente le couple naissant. Nous avons très peu de pouvoir sur cette passion, intense, impulsive et narcissique.

L’amour véritable est un sentiment, non une sensation ou une émotion. Le sentiment est le résultat d’une réflexion qui se développe sur la connaissance de la personne qui a été à la source de sensations et d’émotions passionnées. La ­passion ne nécessite aucun effort; l’amour, oui!

C’est en ce sens que l’amour constitue une décision. Une décision qui doit être prise et reprise pour construire un couple uni à travers les ­problèmes et les conflits inévitables de la vie à deux. À peine, 20 % y parviennent, à côté de ceux qui divorcent (50 %) ou se résignent (30 %).

Lorsqu’on les interroge, les membres d’un couple heureux à long terme répondent généralement: «J’ai toujours accepté l’autre tel qu’il est; je n’ai jamais cherché à le (la) changer». Et ils ajoutent qu’ils recommenceraient tout ce qu’ils ont vécu.