/sports/others
Navigation

Le Big Air en réalité virtuelle

Coupe du monde de Big Air en 360

La planchiste Laurie Blouin offre un accès privilégié au parcours de la Coupe du monde de Big Air de Québec dans une vidéo de 360 degrés réalisée grâce à une caméra de réalité virtuelle au Snowboard Jamboree

Posted by Le Journal de Québec on Friday, February 12, 2016

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | La planchiste Laurie Blouin offre un accès privilégié au parcours de la Coupe du monde de Big Air de Québec dans une vidéo de 360 degrés réalisée grâce à une caméra de réalité virtuelle.

Ayant eu l’occasion de tester la piste lors d’un entraînement vendredi soir, la Québécoise s’est dite impressionnée à son arrivée au sommet. «C’est malade. C’est fou. Tu vois tout Québec. Et voir le saut d’en haut aussi, c’est différent. C’est quelque chose d’autre.»

N’en étant pas à sa première compétition à Québec, la surfeuse a constaté les changements lors de sa première descente. «Sérieusement, le saut est vraiment beau. Il est pas mal comme l’année passée. Ils ont changé l’atterrissage. Il est plus large et plus long. Donc, ça aide.»

Dans l’incertitude

Si elle a apprécié sa première journée au Jamboree, celle qui a terminé la compétition au 10e rang l’année dernière pourrait ne pas être en mesure de concurrencer ses adversaires samedi. Une mauvaise chute pourrait la priver de cette occasion.

«J’ai fait un “double back flip”. Je pensais que j’en avais trop, mais finalement je n’en avais pas assez. Donc, j’ai ouvert.» Résultat: elle est tombée directement sur les genoux.

«Sur le coup, ç’a fait mal. Ils (les soigneurs) disent qu’il y a quelque chose de bizarre dans mon genou gauche. Je vais le savoir demain», explique celle qui, demain, quittera le pays en direction de la Corée du Sud où aura lieu une Coupe du monde de slopestyle qui servira de test en vue des prochains Jeux olympiques d’hiver.

L’autre Québécoise qui devait prendre part à la Coupe du monde de Big Air à Québec, Océane Fillion, s’est finalement désistée. Elle assistera plutôt à la compétition en tant que spectatrice.