/lifestyle/food
Navigation

Épicez, parfumez et pimentez votre repas

Coup d'oeil sur cet article

À la Saint-Valentin, on se parfume, on épice la journée de l’être aimé et on pimente notre soirée de différentes façons... Pourquoi ne pas en faire autant avec vos repas, et ce, tous les jours de l’année?

Au Port de la Goulette

Aromatique couseïla

Le mot «couseïla» est le résultat d’une contraction des mots «couscous» et «paëlla». Il s’agit donc d’un couscous aux fruits de mer concocté à la façon de la paëlla. Le filet de saumon, les crevettes, les calmars, le poulpe et les moules reposent sur de la semoule cuite dans un bouillon parfumé à la tomate, à l’ail et au ras el hanout. Ce mélange d’épices est composé de coriandre moulue, de clou de girofle, de cannelle, de poivre et de paprika. Les fruits de mer ainsi que les courgettes, haricots verts et carottes qui garnissent ce plat sont pour leur part assaisonnés de cumin. Un fragrant délice offert au Port de la Goulette, un restaurant de cuisine tunisienne et marocaine, situé sur la 3e Avenue, à Limoilou.

Ginger

Canard au caramel d’épices

Sur le menu du Ginger Pub Grill Lounge (hôtel Plaza du boulevard Laurier), les cuisses de canard confites, nappées d’une sauce au caramel d’épices, rappellent les parfums qui émanaient de la cuisine réconfortante de grand-maman. Les cuisses de canard sont confites en respectant la tradition française, tandis que la sauce demi-glace rehaussée d’épices à tourtière interpelle nos racines québécoises. La cannelle, le girofle et la cardamome, infusés dans le sirop d’érable pour en faire ressortir les arômes, éveillent cette sauce qui rend hommage au canard. Les cuisses sont accompagnées de légumes croquants, de frites maison ou d’une purée de pomme de terre confort.

La Cuisine du marché

Mignon en croûte d’épices

Pourquoi ne pas envelopper une protéine d’épices afin d’apporter de la saveur à chaque bouchée? Par exemple, au restaurant La Cuisine du marché (route Marie-Victorin, à Saint-Nicolas), le mignon de bœuf (Wagyu lorsque disponible ou A1) est enrobé d’une croûte d’épices rassemblant des oignons et de l’ail déshydratés, des graines de moutarde, du poivre noir, des graines de coriandre, des piments fort broyés, du fenouil et du paprika. Pour enrichir ce mariage de saveurs, une sauce au poivre vert de Madagascar préparée à partir d’un fond de bœuf Wagyu assure une délicieuse finale. Des accompagnements variant selon l’humeur du chef complètent cette assiette qui nous fait rêver à la saison du barbecue.

La Petite Boîte Vietnamienne

Poulet au curry

Voilà un plat très simple à réaliser à la maison que propose La Petite Boîte Vietnamienne (rue de la Couronne) dans le quartier Saint-Roch. Il s’agit du Délicieux poulet au curry jaune et son riz au jasmin, dont la recette et la méthode de réalisation sont disponibles sur le site Facebook du restaurant. Il suffit simplement de réunir les ingrédients qui le composent et font éclater les saveurs en bouche, dont le poulet émincé, des légumes variés, les sauces de soya, de poisson, sweet chili, sriracha et hoisin, de la poudre de curry jaune, du lait de coco, de la coriandre et du citron. À la simple lecture des ingrédients, on devine qu’il s’agit d’un plat très parfumé. Dégustez-le au restaurant ou faites-en votre spécialité.

Bati Bassak

L’Arome Bati

Le restaurant Bati Bassak de la rue Saint-Joseph, dans le quartier Saint-Roch, propose une cuisine mariant l’art culinaire cambodgien à des inspirations thaïlandaises, dont l’assiette nommée L’Arôme Bati, qui fait référence à un village au Cambodge. Il s’agit de bœuf, de crevettes et de légumes sautés dans une sauce rouge pimentée, concoctée à base de sauce de poisson et d’un mélange d’épices gardé secret, puisqu’il s’agit d’une recette familiale. On nous a toutefois révélé la présence de gingembre, de piments et d’une pâte de curry rouge maison. Puisque trois piments accompagnent le nom de ce plat au menu, il vous fera vivre une expérience relevée.