/lifestyle/psycho
Navigation

Femmes heureuses en amour

Coup d'oeil sur cet article

Pour gagner à un jeu, mieux vaut en connaître les règles. Les plus grands joueurs de poker connaissent non seulement les règles du jeu, mais observent aussi les autres joueurs afin de découvrir leurs stratégies. Ainsi en va-t-il du couple. La femme heureuse est celle qui a compris la psychologie masculine.

Sans renoncer à sa propre psychologie et à ses ­besoins légitimes, la femme heureuse est celle qui tient compte des sensibilités et des besoins légitimes de l’homme.

L’homme sain

L’homme sain est un être fondamentalement égoïste, mais d’un égoïsme altruiste: il s’occupe de sa survie et de son bien-être, et il est toujours prêt à ­partager ce qu’il possède si sa partenaire satisfait ses besoins légitimes.

L’homme sain valorise sa vie, il a confiance en lui, il a une haute estime de lui-même (sans être narcissi­que) et il s’affirme. Il se veut en contrôle de lui-même; il est fonceur, planificateur, charismatique. Il ne veut surtout pas être ballotté par ses émotions, d’où son impassibilité apparente. Il a une forte ­libido.

L’homme malsain se dévalorise ou se survalorise. Il est timide ou insolent. Il se sous-estime ou devient infatué. Il se laisse contrôler ou cherche à contrôler les autres. Il devient servile ou autoritaire, hésitant ou rigide, émotif ou agressif. Il a une faible libido ou utilise le sexe pour dominer.

La femme heureuse en amour fuit les hommes malsains et recherche l’homme sain dont elle ­apprécie les caractéristiques et les valorise. Elle tient aussi compte de ses cinq besoins légitimes.

Les besoins légitimes de l’homme

Le premier, et souvent le plus important de ces besoins, c’est – je sais que vous le savez – de trouver une partenaire sexuelle. L’homme qui trouve une partenaire sexuelle réceptive, active et initiatrice restera non seulement fidèle, mais s’engagera à fond si ses autres besoins sont satisfaits.

En deuxième lieu, l’homme recherche une partenaire de jeu avec qui faire des choses amusantes (sports, voyages, blagues...), pas seulement sexuelles.

Sois belle et... «quand tu ouvres la bouche, continue d’être belle» illustre le troisième besoin de l’homme sain: une femme belle dans son corps et dans ses propos. Il sera alors fier de la présenter à ses parents, ses amis ou ses collègues.

L’homme, comme la plupart des ­animaux mâles, est un être plus solitaire que sa partenaire. D’où son besoin de se retirer dans sa «caverne» afin de faire le vide mental («À quoi penses-tu?») et de récupérer son énergie.

Finalement, l’homme a besoin d’être valorisé dans ce qu’il est et dans ce qu’il apporte à son couple. S’il l’est, la femme augmente ses probabilités qu’il ­réponde à ses propres besoins légitimes.

Hommes et femmes partagent les mêmes besoins, mais ceux-ci ne sont pas priorisés de la même façon. La femme aussi est un être sexué, qui veut s’amuser, être complimentée, pouvoir se reposer et être ­valorisée, mais on verra demain qu’elle priorise d’autres besoins tout aussi humains.

Chaque fois qu’un de ses besoins est satisfait, l’homme fait un dépôt dans sa banque d’amour pour sa partenaire.