/lifestyle/psycho
Navigation

Hommes heureux en amour

Coup d'oeil sur cet article

L’homme qui dit de la femme qu’elle est un être compliqué n’a rien compris aux femmes.

La femme n’est pas compliquée, elle est tout simplement... changeante, biologiquement changeante et, par le fait même, psychologiquement variable.

Je compare le couple à un damier sur lequel il y a d’un côté les pièces d’un jeu de dames et, en face, les pièces d’un jeu d’échecs. L’homme heureux sera ­celui, qui sans renoncer à ce qu’il est, apprend les ­règlements du jeu d’échecs et y prend plaisir.

La femme saine

La femme saine est fondamentalement généreuse: tout son corps est fait pour nourrir. Elle se réalise en s’occupant des autres, en les valorisant. On ne peut sortir la «mamante» d’une femme, toujours prête à collaborer avec ceux qu’elle aime.

La femme saine lâche prise, estime les autres, est patiente, présente, enthousiaste... Paradoxalement, elle est aussi indépendante. Elle est compatissante de cœur et réceptive de corps. Mais, elle est ­changeante, tout comme la mer: parfois très calme, parfois plus émotive.

La femme malsaine, elle, se laisse exploiter ou ­devient exploiteuse, bonasse ou méchante. Elle se sent coupable ou culpabilise les autres. Elle devient suiveuse ou cupide, isolée ou narcissique, dépressive ou hystérique, dépendante ou contre-dépendante, frigide ou amazone (sa sexualité étant un moyen de pouvoir sur les hommes).

L’homme heureux en amour fuit les femmes malsaines et recherche la femme saine dont il apprécie les qualités, et il en profite. Il tient aussi compte de ses besoins légitimes.

Les besoins légitimes de la femme

L’affection est pour la femme aussi essentielle à son bien-être que la nourriture ou la respiration. La femme qui trouve un homme affectueux – à répétition – deviendra sa complice à vie, surtout si ses autres besoins sont aussi satisfaits.

La communication constitue son deuxième besoin, surtout la communication à couleur émotive. Le cœur de la femme s’envole vers l’homme qui sait l’écouter et lui parler. Et comme le cœur ne peut pas sortir du corps...

Si la femme veut tant parler, c’est qu’elle veut savoir à qui elle a affaire: qui est cet homme entreprenant? Que veut-il réellement: moi ou... ? Puis-je avoir suffisamment confiance pour m’abandonner totalement et lui consacrer ma vie?

La satisfaction de ces trois premiers besoins permet à la femme de se sentir en sécurité. En sécurité matérielle, oui (comme ce fut le cas par le passé), mais de plus en plus en sécurité émotive.

Finalement, la femme a besoin de sentir que son homme s’engage totalement avec elle, qu’il est ­dévoué à son bien-être, à elle, et à lui, mais aussi à leurs enfants, qu’il sera un père présent, pas seulement un pourvoyeur.

Complémentarité

Les besoins des hommes et des femmes sont comme cinq médailles recto verso. Sexualité et ­affection, jeux et communication (le jeu préféré des femmes), séduction et transparence, paix et sécurité, valorisation et engagement vont de pair: l’un ne va pas sans l’autre.

C’est en satisfaisant tous ces besoins légitimes que les couples heureux entretiennent leur capital amoureux.