/lifestyle/psycho
Navigation

Les crises inévitables

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à ce que nous laissent croire nos illusions romantiques, le couple est un creuset pour générer des crises et non pour rendre heureux. Autre vérité brutale, la majorité des problèmes de couples sont INSOLUBLES.

Il existe six grandes sources de problèmes auxquels la communication dite efficace ou non violente ne peut trouver de solutions.

1. L’argent: l’un vit de l’insécurité financière, l’autre voudrait profiter de son argent maintenant.

2. Les enfants: l’un est plus permissif, l’autre plus disciplinaire.

3. Les belles familles et les amis: l’un est plus social, l’autre est plus solitaire.

4. Les tâches ménagères: l’un des deux en fait toujours plus que l’autre (devinez qui?).

5. Vie privée vs travail: l’un des deux s’investit davantage dans son travail (devinez qui?).

6. La sexualité: l’un en veut généralement deux à trois fois plus que l’autre.

Et si vous vous retrouvez dans un nouveau couple, vous aurez deux autres sources de conflits insolubles: les enfants de l’autre et les ex.

Les femmes et les hommes heureux sont ceux qui ont choisi un partenaire compatible, qui partage sensiblement les mêmes attitudes face aux problèmes insolubles.

Les conflits inévitables

La vie à deux n’est pas un long fleuve tranquille; elle est plutôt parsemée de moments très difficiles, même si ces moments peuvent être heureux.

À deux, on rencontre neuf moments de crise inévitables.

1. La «désidéalisation»: la femme découvre le «crapaud» déguisé en prince charmant, l’homme la «sorcière» cachée dans la princesse.

2. L’arrivée de l’enfant: le fruit de l’amour devient fréquemment le fruit de la discorde

3. L’aménagement ou le déménagement: qui veut quoi et où?

4. Les changements de carrière ou la perte d’emploi : une situation des plus stressantes.

5. Les aventures extraconjugales: elles touchent près d’un couple sur deux (20 à 30 % des hommes et 15 à 25 % des femmes)

6. Le démon du midi: crise existentielle du milieu de la vie.

7. Le syndrome du nid vide: les deux amants, devenus parents, se retrouveront-ils après le départ des enfants?

8. La mise à la retraite, en même temps ou l’un après l’autre, exige une réorganisation du temps et des relations.

9. La maladie ou la mort d’un être cher, surtout celle d’un enfant.

Heureux ou malheureux

La principale différence existant entre les couples heureux et les couples malheureux réside dans la gestion des problèmes insolubles et dans la façon dont ils transcendent les moments critiques.

Les couples heureux négocient des ententes à double gagnant, là où les malheureux veulent imposer leur choix.

Chaque crise, même surmontée, hypothèque l’amour des couples malheureux, mais renforce l’intimité des couples heureux et les renforce pour affronter la prochaine crise.