/news/education
Navigation

La réforme des commissions scolaires pas suffisante pour améliorer les résultats des élèves, reconnaît Moreau

caucus liberal
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La réforme des commissions scolaires ne suffira pas à faire réussir plus d'élèves dans les écoles, reconnaît le ministre de l'Éducation Pierre Moreau.

«Je suis conscient que le projet 86 ne va pas tout régler dans le domaine scolaire. Mais on est capables de faire plusieurs choses en même temps, notamment faire un réinvestissement en éducation», a déclaré M. Moreau à l'occasion d'une mêlée de presse.

La réforme de la gouvernance scolaire est néanmoins nécessaire, a-t-il ajouté. «Ça prend une réforme scolaire, c'est important», a-t-il prévenu. Cette réforme se décline dans le projet de loi 86 qui fait l'objet d'audiences publiques en commission parlementaire.

Pierre Moreau promet de revoir le modèle de réinvestissement de son ministère en matière de réussite scolaire. «Dans les crédits budgétaires, il y a un "pattern" établi quand on investit en éducation. La question qui se pose, est-ce qu'on doit revoir ça?»

«Quand j'entends un expert comme Égide Royer dire, arrêtez de «domper» de l'argent (en éducation) si vous ne savez pas où le mettre, assurez-vous d'investir dans les meilleures pratiques, je trouve ça très intéressant.»

Le nouveau ministre de l'Éducation compte profiter des consultations prébudgétaires qu'il aura avec ses collègues des Finances et du Conseil du trésor pour décrocher les investissements supplémentaires promis par le gouvernement Couillard en éducation.

M. Moreau s'est montré réceptif à la recommandation d'ouvrir davantage de classes de maternelles aux enfants de quatre ans, formulée par Égide Royer, professeur à la Faculté des sciences de l'éducation à l'Université Laval. «Si on en vient à la conclusion que les maternelles quatre ans, c'est vraiment un élément sur lequel on peut compter pour augmenter la persévérance scolaire, pourquoi on s'obstinerait?», a-t-il signifié.

Québec a déjà injecté 80 millions en éducation, dont 46 millions seront consacrés à ouvrir de nouvelles classes de maternelle pour les enfants de quatre ans vivant en milieux défavorisés. Égide Royer propose d'ouvrir les classes de maternelle à tous les enfants de quatre ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.