/news/provincial
Navigation

Une note parfaite pour la promenade Samuel-de-Champlain

Quebec
Archives Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

La promenade Samuel-de-Champlain a gagné le cœur des gens de Québec. Plus de 300 000 personnes l’ont fréquentée en 2015 et le taux de satisfaction des usagers, mesuré par la firme Léger, a atteint un seuil phénoménal de 100 %.

Le gouvernement du Québec, qui en a fait son legs pour les célébrations du 400e de la ville de Québec, a remporté son pari, se réjouit le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale Sam Hamad. Fier des résultats «au-delà des attentes», c’est lui qui a dévoilé le contenu du sondage commandé par la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) en 2015.

Plus de 660 usagers ont été interceptés sur la promenade en août. Les marcheurs, coureurs et cyclistes qui fréquentent l’endroit ont tous encensé les aménagements le long du fleuve Saint-Laurent : 82 % se sont dits «très satisfaits» alors que 18 % étaient «assez satisfaits».

Un autre sondage web, réalisé dans la région auprès de 1006 répondants en octobre, a permis d’apprendre que près d’une personne sur deux (45 %) avait fréquenté la promenade. La CCNQ évalue donc que 313 000 visiteurs ont fréquenté les lieux en moyenne 9,5 fois pour un total de 3 millions de visites. «L’achalandage a augmenté de 15 % par rapport à 2013, c’est vraiment le fun», a commenté M. Hamad.

Phase III retardée

Annoncée une première fois en 2012, la phase III, évaluée à 130 M$, a été retardée en raison du contexte d’austérité et des exigences du BAPE. «Il y a plein d’affaires qu’on a corrigées. Le miroir d’eau est rétréci», a par exemple exposé M. Hamad, rappelant que la baignade à la plage de l’anse Saint-Michel pourrait être permise d’ici quelques années.

C’est l’une des principales demandes des usagers qui ont été sondés (48 %).

La phase III consiste à aménager 2,5 kilomètres entre la côte de Sillery et la côte Gilmour. Sera-t-elle annoncée à nouveau dans le prochain budget?