/lifestyle/food
Navigation

Conquérir le monde avec la sauce piquante

François Ménard, Pierre-Olivier Drouin et Alexandre Lemerise, trois gars de Québec, ont fondé Les sauces Firebarns.
Photo Le Journal de Québec, Annie T Roussel François Ménard, Pierre-Olivier Drouin et Alexandre Lemerise, trois gars de Québec, ont fondé Les sauces Firebarns.

Coup d'oeil sur cet article

On l’ajoute sur nos tartares, sur nos huîtres et même sur nos œufs: la sauce piquante connaît une véritable montée en popularité à travers le monde. Avec leurs sauces Firebarns, trois entrepreneurs de Québec se lancent à la conquête de ce créneau... une goutte à la fois.

Fervent amateur de sauce piquante, François Ménard a décidé de développer sa propre recette en 2013, insatisfait des produits disponibles sur un marché partagé par de gros joueurs comme le Tabasco et la Sriracha.

Deux ans et de nombreux tests plus tard, l’aventure a véritablement pris son envol lorsque se sont joints au projet Pierre-Olivier Drouin et Alexandre Lemerise pour entamer la commercialisation du produit et développer son image.

«On voulait passer à un autre niveau et, la façon de le faire, c’est en se démarquant», explique Pierre-Olivier, président-directeur général de Firebarns, dont le nom rend hommage à Barney, le bulldog anglais du fondateur.

Les trois entrepreneurs ont donc opté pour un format plus petit que ses principaux compétiteurs. «Il n’y en avait pas, donc on a pris une chance... Personne n’y croyait», ajoute-t-il.

Succès

Le risque s’est avéré bien calculé puisque, depuis, le concept connaît un succès tel que rien ne semble pouvoir arrêter les «trois amigos». En près de huit mois seulement, les petites bouteilles ont envahi le marché de Québec et ont même pris racine ailleurs en province.

On les retrouve dans une quarantaine d’épiceries IGA à travers le Québec et plusieurs restaurants, dont le Shaker et L’Atelier (des partenaires de la première heure), proposent leurs produits à la clientèle.

«On a une très, très belle réponse du public», se réjouit François, qui précise que les capsules vidéo culinaires qu’ils réalisent remportent aussi un grand succès sur leurs réseaux sociaux.

Mayonnaises épicées

Bien qu’ils soient des pionniers dans le marché de la sauce piquante dans la province, les trois entrepreneurs de Québec ne comptent pas s’asseoir sur le succès de leur produit réalisé à 100 % à Québec. Plusieurs projets sont actuellement sur la table pour les prochains mois. Une sauce barbecue verra bientôt le jour et des mayonnaises épicées seront lancées cet été.

«C'est de toujours essayer de passer à un autre niveau où personne n'est actuellement», renchérit Pierre-Olivier, qui vise d'intégrer le marché de nos voisins du Sud d’ici 2018.

Les sauces Firebarns

Disponibles dans une quarantaine de IGA à travers la province, dont 12 dans la région de Québec

Trois sauces

  • L’originale, à base de piments habaneros
  • La rhum et chipotle
  • La jamaïcaine, à base de piments scotch bonnet

Aussi disponible au https://www.firebarns.com/