/lifestyle/health
Navigation

Docteur, mon côlon m’irrite passablement

Morning pain of my stomach
gpointstudio - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble fonctionnel fréquent de l’intestin qui affecte environ 20 % de la population et qui se déclare souvent à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Touchant davantage les femmes que les hommes, il serait la deuxième cause d’absentéisme des travailleurs au Canada, tout de suite après le rhume! Ce n’est pas peu dire!

Souffrir d’un SCI n’augmente pas le risque de contracter un cancer du côlon, mais les symptômes peuvent être très dérangeants. Il se manifeste par des douleurs abdominales, sous forme de crampes, diminuant avec l’évacuation de gaz ou de selles. Les gens se plaignent de modifications de la fréquence et de la forme des selles (constipation, diarrhée ou alternance entre les deux) de même que de la présence de mucus. Ils ressentent un besoin urgent d’aller à la selle et notent un sentiment d’évacuation incomplète.

Les causes du SCI sont inconnues. On sait que les interactions entre le cerveau et l’intestin sont différentes chez chaque individu. On avance l’hypothèse que des contractions anormales de l’intestin, trop rapides ou trop lentes, pourraient entraîner les symptômes déjà mentionnés; ou encore que certaines personnes auraient un intestin plus sensible et donc ressentiraient plus fortement le mouvement de celui-ci. On fait donc face à un problème de motilité et de sensibilité. Des cycles de sommeil irréguliers augmenteraient les probabilités de souffrir de ce trouble digestif.

Apprendre à vivre avec un SCI

Comme c’est un trouble dit fonctionnel, on doit apprendre à vivre avec un SCI. L’alimentation joue un rôle important. En ce sens, une consultation avec une nutritionniste peut être très utile. Vous devez découvrir les aliments qui déclenchent les symptômes et en limiter la consommation. Manger plus souvent de petits repas et bien mastiquer sont aussi des conseils judicieux.

Boire beaucoup d’eau et pratiquer une activité physique régulière réduisent le risque de constipation. Finalement, le yoga, la méditation, la massothérapie et les techniques de respiration sont d’excellentes stratégies pour combattre le stress et diminuer les symptômes du SCI.

Certains médicaments peuvent être utiles pour soulager les symptômes trop incommodants. Les probiotiques, qui sont des bactéries jouant un rôle important dans le processus de digestion, peuvent aider à atténuer les malaises ressentis par les personnes atteintes du SCI. Dernièrement, au cours d’essais cliniques, on a démontré que l’huile essentielle de menthe poivrée pouvait diminuer les crampes abdominales.

FODMAP
Morning pain of my stomach
Véronique Harvey / JdeM

Nouvelle médicale - La solution FODMAP

L’alimentation faible en FODMAP est une nouvelle approche alimentaire développée par deux chercheurs australiens. Comme une personne sur cinq souffre du SCI avec une plus ou moins grande intensité, ce régime alimentaire est efficace pour réduire considérablement les symptômes de 75 % des personnes aux prises avec le SCI.

Que veut dire FODMAP? Ce sont des glucides (sucres) spécifiques: F pour fermentable, O pour oligosaccharides, D pour disaccharides, M pour monosaccharides, And (Et) et P pour polyols.

Ces cinq glucides ne sont pas complètement absorbés dans l’intestin. Ce sont de petites molécules qui sont normalement consommées en grande quantité dans l’alimentation et nourrissent les bactéries.

Vous trouverez au fur et à mesure de votre lecture différentes suggestions pour diminuer votre consommation de «FODMAP» et ainsi mieux contrôler votre SCI. Il vous est aussi proposé de succulents menus et recettes faibles en FODMAP.