/sports/soccer/impact
Navigation

Montréal vient en aide à l’Impact

SPO-RESTAURATION-CASERNE-LETOURNEUX
Photo Agence QMI, MAXIME DELAND La Ville de Montréal injectera 350 000$ dans le projet de restauration de l'ancienne caserne Létourneux.

Coup d'oeil sur cet article

Afin d’assurer la pérennité du patrimoine et de contribuer au développement du soccer, la Ville de Montréal a offert un soutien financier de 350 000 $ à l’organisation de l’Impact dans le but de restaurer la tour de l’ancienne caserne Letourneux.

Après avoir acquis le bâtiment l’an dernier, l’Académie de l’Impact a constaté que les structures d’acier présentaient des problèmes majeurs de corrosion, le tout confirmé par des spécialistes. Durant les années 1920, la tour servait notamment à suspendre les boyaux pour les faire sécher.

«Notre intention est avant tout de bâtir un des plus gros centres d’entraînement de soccer en Amérique du Nord», a soutenu jeudi le président du onze montréalais, Joey Saputo.

«Le soccer est un sport qui dépasse les générations et c’est donc tout à fait juste que dans cette caserne centenaire, l’Impact va bientôt loger toutes ses équipes jeunesse, sa première équipe et tout son personnel sportif.»

Le Bleu-Blanc-Noir déboursera le reste des frais de rénovation de la tour, évalués à 1,1 million de dollars. Au total, 2,4 M$ seront investis dans l’immeuble.

«Les parallèles sont toujours hasardeux, mais ce qui se dessine avec l’Impact et l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ressemble un peu à ce qui s’est passé avec le Cirque du Soleil et le quartier Saint-Michel lorsque le Cirque a décidé de s’établir sur le site de l’ancienne carrière Miron», a rappelé le maire de Montréal, Denis Coderre.

Investissement de 16 M$

L’Impact déboursera en tout 16 M$ dans le projet, qui comprend, entre autres, quatre terrains de soccer extérieurs, dont deux éclairés et munis d’une surface synthétique, des gradins, ainsi que la transformation du chalet.

En plus de la première équipe et de l’Académie, la population de l’arrondissement pourra bénéficier de certaines de ces installations.

«On démontre qu’un partenariat public-privé est possible, mais aussi il contribue à protéger notre patrimoine et également à assurer un avenir pour nos jeunes», a souligné Coderre, qui a déjà hâte de faire sonner la cloche après un but de Didier Drogba.