/travel/destinations
Navigation

Voyager sur le thème de la Seconde Guerre mondiale

La station balnéaire Arromanche-les-bains.
Photo Lise Giguère La station balnéaire Arromanche-les-bains.

Coup d'oeil sur cet article

Chaque année, de nombreux Québécois prennent la direction de la Normandie afin de revisiter les lieux historiques de la Seconde Guerre mondiale.

S’il est un endroit qu’il faudrait inscrire dans son programme, c’est bien le Centre Juno Beach, un lieu de mémoire qui rend hommage aux 45 000 Canadiens qui ont perdu la vie pendant cette guerre, dont 5500 au cours de la bataille de Normandie et 359 le Jour J.

Fondé en 2003 par un regroupement d’anciens combattants qui ont participé au débarquement ainsi qu’aux batailles qui ont eu lieu par la suite en Normandie et en Europe de l’Ouest, ce musée ­interactif du souvenir est situé à Courseulles-sur-Mer, à 21 km de Caen.

Inutile d’être un spécialiste de la guerre ni même un passionné d’histoire pour apprécier les expositions, la visite guidée et commentée (en français et en anglais) de la plage Juno, les vestiges du mur de l’Atlan­tique, sans oublier la visite du bunker, un ancien poste d’observation d’infanterie allemand ­camouflé sous le sable de la plage. Mon gros coup de cœur a été la présentation du film Dans leur pas, qui m’a émue et touchée. Quel bijou!

Théâtre de l’Opération Overlord, ce lieu attire chaque année près de 4 millions de visiteurs, mais, ­surtout, il donne une meilleure compréhension de la contribution du Canada à la Seconde Guerre mondiale.

Quelques autres endroits à visiter à peu de distance

Arromanches-les-Bains, une jolie station balnéaire devenue célèbre pour son port artificiel qui a ­permis de débarquer le matériel lourd dans les jours qui ont suivi le Débarquement. Sur place, deux ­arrêts obligatoires:

  • Arromanches 360. Une projection à 360 degrés, sur 9 écrans, sur les 100 jours de la bataille de Normandie. Réalisé par les auteurs du magnifique documentaire Apocalypse, la Deuxième Guerre mondiale, ce film projette des images d’archives inédites provenant du Canada, des États-Unis, d’Angleterre, d’Allemagne et de France. Unique en France, ce cinéma circulaire rend un émouvant hommage aux combattants de ces nations et aux 2000 civils tués pendant cette bataille de la libération de l’Europe de l’Ouest.
  • Musée du Débarquement. Ce musée thématique permet de mieux comprendre la construction et le fonctionnement du port artificiel. Situé dans la baie, il permet d’en voir quelques vestiges. On prend la visite guidée, mais surtout on assiste au film.

Suggestion

On s’offre le circuit «Journée ­découverte sur les pas des Canadiens», qui comprend la visite du Mémorial de Caen, du cimetière canadien de Bény-sur-Mer, du Centre Juno Beach et de l’abbaye d’Ardenne.

D’autres musées sur ce même thème à peu de distance

  • usée America – Gold Beach, à Ver-sur-Mer.
  • Musée de la bataille de Tilly sur Seulles.
  • Musée de la Première division US 1944 à Colleville-sur-Mer.
  • Musée mémorial d’Omaha

Beach, le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, à Saint-Laurent-sur-Mer.

S’y rendre

Depuis Paris, il faut compter environ deux heures (en auto) pour se rendre à Caen. On peut opter pour le train et utiliser ­ensuite des bus pour se rendre sur les plages du Débar­quement. PARISCityVISION propose un service de navettes régu­lier au départ de Paris.