/slsj
Navigation

Lourde commande pour les Sags

Chicoutimi affrontera trois puissances de la LHJMQ en l’espace de quatre jours

Les Sags ont un défi de taille qui les attend, jeudi soir, alors qu’ils recevront les Olympiques de Gatineau.
photo d’archives Les Sags ont un défi de taille qui les attend, jeudi soir, alors qu’ils recevront les Olympiques de Gatineau.

Coup d'oeil sur cet article

La tâche s’annonce ardue pour les Saguenéens, qui s’apprêtent à disputer trois parties en quatre jours, et ce, contre trois des meilleurs clubs du circuit Courteau.

Le défi colossal de l’équipe chicoutimienne commence aujourd’hui avec la visite des Olympiques de Gatineau au centre Georges-Vézina. Les représentants du Saguenay se rendront ensuite en Mauricie, demain, pour y croiser le fer avec les Cataractes de Shawinigan, avant de retrouver leurs partisans, dimanche, pour un affrontement face aux Foreurs de Val-d’Or.

«Une séquence comme ça, on en a eu une il y a trois, quatre semaines, alors qu’on avait joué à Rouyn-Noranda deux fois et à Shawinigan», a rappelé le pilote des Bleus Yanick Jean, mercredi, au terme de la séance d’entraînement.

«La première fois, ça avait été un succès. J’ai hâte de voir où est-ce qu’on est rendu par rapport à ça», a indiqué ce dernier.

Questionné à savoir s’il approche les choses différemment face à ces grosses pointures de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Jean a offert une réponse bien simple pour rappeler le fait qu’il ne se préoccupe que de la façon de jouer de ses ouailles.

«On joue, on donne tout ce qu’on a. On baisse la tête et on fonce. Après le match, on lève les yeux et on regarde le cadran pour voir c’est quoi le pointage», a-t-il lancé, avant de renchérir.

«Pour battre des équipes de même, ça prend une application sur les détails. Le placement de rondelle, les changements, ce sont tous des détails que tu as besoin en séries éliminatoires», a soulevé l’entraîneur-chef et directeur-gérant chicoutimien, qui va apporter quelques changements à sa formation. Au moment de l’entretien, il ne pouvait toutefois préciser ses choix pour l’alignement, puisque ses décisions n’étaient pas définitives.

Des absents de marque

Les Olympiques se présentent au Royaume sans trois de leurs éléments clés, soit l’ancien Sags, Gabryel Paquin-Boudreau, Alex Dostie et Nicolas Meloche, qui sont demeurés à Gatineau par mesure préventive pour soigner des petits bobos. Ennuyés par des commotions cérébrales, Dylan Callaghan et Austin Eastman ne sont pas du voyage non plus.

Du côté des Saguenéens, seul Mark Bzowey se retrouve sur la liste des blessés, lui qui ratera une deuxième rencontre consécutive en raison d’un coup de coude qu’il a encaissé en plein visage, dimanche dernier.