/slsj
Navigation

Chapeau Nicolas Roy!

L’espoir des Hurricanes de la Caroline a inscrit trois buts dans un gain de 4 à 2 des Sags à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

Nicolas Roy a réussi son premier tour du chapeau en carrière dans le circuit Courteau pour aider les Saguenéens à vaincre le Phoenix de Sherbrooke par le pointage de 4 à 2, mercredi soir, au Palais des sports Léopold-Drolet.

«Nicolas Roy a été incroyable. Ç’a été de loin le meilleur joueur sur la patinoire encore», a souligné l’entraîneur des Sags, Yanick Jean, en entrevue d’après-match.

Selon lui, son équipe a bien entamé la rencontre, alors qu’elle a pris les devants 2 à 0 en première période grâce aux réussites du no 55. Toutefois, ses joueurs ont commis l’erreur de penser que ça allait être facile par la suite, ce qu’il n’a pas apprécié.

«Je n’ai pas l’impression qu’on a travaillé plus fort qu’eux autres pendant 60 minutes», a avoué bien honnêtement Jean.

«On a fait juste assez bien pour gagner. Je trouve qu’on s’est ajusté à l’adversaire», a-t-il observé.

Julien Pelletier a ramené son club dans le match en faisant mouche dans la dernière minute de jeu du premier vingt.

Après un deuxième tiers sans histoire, Jake Smith est venu redonner une priorité de deux buts aux visiteurs en début de troisième période, lui qui avait également récolté des mentions d’aide sur les deux premiers buts.

Puis, Hugo Roy a ravivé les espoirs des Sherbrookois 31 secondes plus tard, avant de voir nul autre que Nicolas Roy mettre fin à toutes leurs chances de remonter en inscrivant son 45e filet de la saison dans une cage abandonnée.

Xavier Potvin a eu son mot à dire dans la victoire avec 40 arrêts, tandis que son vis-à-vis Evan Fitzpatrick a bloqué 20 rondelles.

Au dixième rang

Grâce à ce troisième gain en autant d’affrontements cette saison face à la formation de l’Estrie, les Sags se sont emparés seuls du 10e rang au classement général, deux points devant les Tigres de Victoriaville. Ils ont maintenant le même nombre de points que les Islanders de Charlottetown, qui occupent la 9e position en ayant une victoire de plus.

«Dans notre équipe, c’est l’éthique de travail qui prime. On va devoir être meilleurs que ça demain», estime le grand manitou des Chicoutimiens.

Affecté par un virus, Jonathan Bourcier n’était pas en uniforme dans le camp des Saguenéens. Yanick Jean ne pouvait pas garantir que ce dernier serait de la formation, ce soir, face aux Remparts, à Québec.