/news/provincial
Navigation

Conservation numérique avant la démolition du fort Numéro-Trois

 Fort Numéro-Trois
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Lévis confirmera vraisemblablement la démolition du fort Numéro-Trois, lundi, tout en annonçant la conservation des vestiges grâce à la magie du numérique, a appris Le Journal.

Comme ce fut le cas en 2013 pour le fort Numéro-Deux, Lévis a récemment fait réaliser un relevé technique complet du fort Numéro-Trois, par l’entreprise trifluvienne Expertise Laser 3D iSCAN.

«Une numérisation laser 3D, haute précision, a été faite. Ce sont des milliards de coordonnées avec un niveau de précision millimétrique», a détaillé au Journal le président de cette compagnie, Richard Lapointe.

Selon ce dernier, les documents complets – qui tiennent sur le disque dur d’un ordinateur – ont été transmis à l’automne 2015 à la municipalité et à André Fortin, propriétaire du site. Richard Lapointe n’a cependant pas voulu dévoiler le montant du contrat.

Une vidéo publiée en 2013 sur la page YouTube de Lévis, aux allures de visite guidée, montre une modélisation numérique très précise du fort Numéro-Deux. Un travail semblable a été réalisé pour le fort Numéro-Trois.

Zoé Couture, attachée de presse du maire de Lévis, n’a pas voulu commenter nos informations, vendredi. Gilles Lehouillier a fait savoir jeudi que «le ministère [de la Culture] ne s’opposera pas nécessairement à la démolition» du fort Numéro-Trois.

Le GIRAM déçu

Pierre-Paul Sénéchal, président du GIRAM (Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu), a indiqué au Journal qu’il serait «déçu» si jamais l’avenue choisie était celle de la seule conservation numérique des vestiges. «Ce serait nettement insuffisant, estime-t-il. On ne développe pas des attractions touristiques juste avec des archives.»

Jeudi, le président des Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec (APMAQ), Louis Patenaude, a adressé une lettre au nouveau ministre de la Culture, Luc Fortin. «Nous souhaitons vivement, Monsieur le Ministre, qu’une action de votre part viendra sauver ces vestiges», peut-on y lire.

La décision finale sur l’avenir du fort Numéro-Trois sera prise lors du conseil municipal lévisien de lundi.