/finance/business
Navigation

FLB solutions alimentaires vise l’Everest avec un nouveau président

Éric Drouin, Philippe Vennes et Sonny Boivin incarnent l’avenir de l’entreprise FLB, qui a connu une croissance de 50 % en quatre ans. Absent de la photo: Carl Drouin, copropriétaire avec son frère Éric et son fils Philippe.
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Éric Drouin, Philippe Vennes et Sonny Boivin incarnent l’avenir de l’entreprise FLB, qui a connu une croissance de 50 % en quatre ans. Absent de la photo: Carl Drouin, copropriétaire avec son frère Éric et son fils Philippe.

Coup d'oeil sur cet article

Jeune loup du milieu des affaires, Philippe Vennes compte amener l’entreprise familiale FLB, spécialisée dans la distribution alimentaire, vers de nouveaux sommets.

À 28 ans, M. Vennes s’installe officiellement dans le fauteuil de président avec pour objectif de conquérir le Québec en offrant ses services de distribution alimentaire. Pour ce faire, il s’est entouré d’une équipe d’expérience qui comptait déjà sur une base solide de près de 80 employés.

«J’ai grandi avec l’entreprise», a confié M. Vennes, fils du copropriétaire Carl Drouin.

Le nouveau président de FLB rêvait de faire carrière sur Wall Street avant de devenir un mordu de l’entrepreneuriat.

«Je me dirigeais vers une carrière en finances et en économie jusqu’à ce que je sois recruté par le programme Next 36, qui est l’équivalent, au Canada, de l’École d’entrepreneurship de Beauce. C’est là que j’ai réalisé que je voulais être maître de ma destinée», a-t-il ajouté.

Investissement

Pour marquer ce nouveau départ, FLB réalisera à court terme un investissement de plus de 300 000 $ pour remanier ses locaux de la rue Semoir. L’entreprise, fondée par le grand-père de M. Vennes, vient également de recruter un nouveau directeur des ventes, Sonny Boivin. FLB a près de 5000 produits en stock. La distribution de fruits et légumes dans les restaurants et les institutions représente aujourd’hui près de 40 % de son volume d’affaires.

«Je veux bâtir de la valeur. J’ai beaucoup de projets en tête. Mon objectif, c’est d’avoir un réseau de distribution à la grandeur de la province», a-t-il dit.

Avec l’agrandissement, M. Vennes compte ajouter huit personnes à son équipe des ventes.

 

Place des femmes dans les TIC

L’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC) compte:

19 % de femmes, alors qu’elles occupent 48 % du marché du travail.

Depuis cinq ans, leur présence dans les TIC a diminué de 2 %.

 

Source: Association québécoise des technologies

 

Nouveau parcours techno

L’École d’entrepreneurship de Beauce (EEB) offrira dès le mois de juin un nouveau programme destiné aux entrepreneurs en technologies. Le parcours techno EEB a été développé en collaboration avec le MIT de Boston. Les futurs élèves pourront s’inspirer des success stories de Louis Têtu, Éric Chouinard, Martin-Luc Archambault et Daniel Robichaud, qui agiront comme entraîneurs.

 

Le Charlemagne déménage

Après quelque 30 ans au Carrefour Charlesbourg, la boutique spécialisée dans les vêtements pour homme Le Charlemagne vient de déménager dans ses propres locaux, à la suite de l’achat, par les propriétaires de la bannière, Benoît Poulin et Patrick Guay, d’un immeuble situé au 8152, boul. Henri-Bourassa. Cela représente un investissement de 2,7 M$ et comprend aussi le déménagement de la boutique Zone urbaine. Les deux boutiques accueillent maintenant leurs clients dans les nouveaux locaux.