/slsj
Navigation

Les Sags complètent le balayage

Les Saguenéens ont remporté leurs quatre parties face au Phoenix cette saison

Sur cette séquence, on voit le défenseur des Bleus Frédéric Allard poursuivi par l'attaquant du Phoenix Daniel Audette.
Photo roger gagnon Sur cette séquence, on voit le défenseur des Bleus Frédéric Allard poursuivi par l'attaquant du Phoenix Daniel Audette.

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens ont retrouvé toute l’intensité qu’on leur connaît, dimanche après-midi, ce qui leur a permis de savourer une victoire de 4 à 2 à la maison aux dépens du Phoenix de Sherbrooke.

«On a travaillé fort. On a plus patiné dimanche soir que lors des deux matchs précédents. C'est un meilleur effort, sans aucun doute», a résumé l'entraîneur-chef des Chicoutimiens, Yanick Jean, qui a pu compter sur la contribution de tous ses soldats, ce qui est de bon augure à l’aube du début de la première valse du grand bal printanier. Après tout, la notion de profondeur est un élément important en séries éliminatoires.

«Nos quatre trios ont apporté quelque chose. On a patiné. C’est sûr que c’est plus facile quand tu as 12 attaquants que quand tu en as 9. Patiner à 12 joueurs, c’est plus facile qu’à 9 comme eux autres», a-t-il mentionné en entrevue d’après-match, identifiant au passage Timothée Simard comme ayant été son meilleur attaquant.

Ce dernier a enfoncé le dernier clou dans le cercueil des visiteurs en marquant dans un filet désert en fin de rencontre; il a récolté une mention d’aide et distribué allègrement de virulents coups d’épaule.

À corriger

Le pilote des Bleus a tout de même noté quelques points qui seront à corriger lors des prochaines séances d’entraînement, surtout en ce qui a trait au jeu défensif.

«Il y a quand même des petites choses que j’ai moins aimées. On a donné beaucoup de chances de marquer par rapport à notre structure, a-t-il indiqué. Les deux prochaines semaines qui s’en viennent vont être importantes pour pratiquer. Ça fait longtemps qu’on n’a pas pratiqué. Ça commence à paraître. On a joué beaucoup de matchs sans pratiquer. Ça va être important d’avoir un bon focus dans les six prochaines pratiques.»

En vitesse

  • Nicolas Roy a ouvert le pointage dans le dernier droit de la première période. Le no 55 a profité d’une sortie mal calculée du gardien Charles-Antoine Poirier-Turcot pour inscrire son 47e but de la campagne. Les défenseurs Marc-André Gauvreau et Julien Carignan-Labbé ont ajouté leur grain de sel en inscrivant les autres filets des locaux, qui ont dirigé 32 lancers sur la cage sherbrookoise.
  • Qui dit victoire des Saguenéens, dit belle performance de Julio Billia. Le vétéran cerbère a une fois de plus eu son mot à dire, alors qu’il a terminé la partie avec 31 arrêts. Seuls Julien Pelletier et Nathanael Halbert ont été en mesure de percer sa muraille.
  • La formation chicoutimienne reprendra l’entraînement sur glace demain, en prévision des deux derniers matchs du calendrier régulier, en fin de semaine, contre le Drakkar de Baie-Comeau.