/news/provincial
Navigation

Québecor souhaite une gare de train derrière le Centre Vidéotron

Le maire Régis Labeaume pas intéressé par l’idée

Québecor aimerait que la voie ferrée du CN qui longe la rue Soumande soit exploitée pour amener des spectateurs au Centre Vidéotron.
Photo Agence QMI, Daniel Mallard Québecor aimerait que la voie ferrée du CN qui longe la rue Soumande soit exploitée pour amener des spectateurs au Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

Arriver en train au Centre Vidéotron pour assister à un match de hockey ou un concert? C’est ce que souhaite le gestionnaire Québecor, qui estime que la voie ferrée du CN qui longe la rue Soumande à l’arrière de l’édifice devrait accueillir un nouveau service de transport en commun.

«J’en ai parlé au maire il y a plusieurs mois. Il faut développer une gare à l’arrière et qu’il y ait un arrêt au Centre Vidéotron. Imaginez les gens qu’on drainerait par train. Ce serait fantastique, ce serait beaucoup plus simple. Voilà une belle possibilité d’améliorer notre sort au niveau du transport en commun et d’être plus vert», soutient Michel Granger, vice-président programmation de Québecor Groupe Sport et divertissement.

Seul hic, il n’existe actuellement aucun service de transport en commun sur rail à Québec.

Qu’à cela ne tienne, M. Granger croit qu’il serait bête de ne pas profiter d’une infrastructure située à quelques mètres de l’amphithéâtre.

Sous quelle forme? Il pense à un service de navette, à une entente avec le train de VIA Rail qui va de la gare de Sainte-Foy à la gare du Palais ou à la mise en oeuvre d’une sorte de train de banlieue.

«Outre le Centre Vidéotron, je suis certain que les gens d’ExpoCité seraient intéressés qu’on établisse une gare de train. J’imagine que lorsqu’il y aura un marché public, ça va devenir intéressant pour eux aussi», indique Michel Granger.

Oubliez ça, dit le maire

Québecor aura cependant fort à faire pour convaincre la Ville de Québec d’embarquer dans un tel projet. Joint au téléphone, le maire Régis Labeaume a indiqué qu’il n’était pas question d’ériger une gare de train derrière le Centre Vidéotron.

Québecor aimerait que la voie ferrée du CN qui longe la rue Soumande soit exploitée pour amener des spectateurs au Centre Vidéotron.
Photo Agence QMI, Daniel Mallard

«Qu’il oublie ça. Ce n’est pas une priorité pantoute et je trouve très étrange qu’il parle de ça. Il dit qu’il m’en a déjà parlé? C’est fort possible, mais je ne m’en souviens pas», a dit le maire d’un ton sans appel.

«S’il a l’argent pour le bâtir, qu’il le fasse. De notre côté, ça ne fait pas partie de nos projets», a poursuivi M. Labeaume.

Pas touche au Colisée

En entrevue au Journal, Michel Granger a aussi fait savoir qu’il était un partisan de la démolition du Colisée Pepsi. Des propos qui ont aussi fait réagir Régis Labeaume.

«La démolition du Colisée, ce sont les affaires de la Ville et ça ne regarde pas Québecor. Qu’ils ne viennent pas jouer dans mon jardin», a sifflé le maire.

Ce dernier a indiqué il y a quelques mois qu’il n’y avait pas urgence de mettre au sol le vieil amphithéâtre puisque les coûts d’entretien sont minimes.